Au Grimaldi Forum, la société Alcatel Lucent Entreprise a organisé la semaine dernière son congrès. Un millier de personnes, parmi les salariés et les partenaires commerciaux du groupe, se sont réunies, à la fois pour célébrer son centenaire et pour aborder la question cruciale de l’usage des technologies.

C’est le conseiller de gouvernement-Ministre des Finances et de l’économie, Jean Castellini qui a inauguré lundi dernier le congrès international d’Alcatel Lucent Entreprise. Lui a succédé à la tribune le président de la firme, Matthieu Destot, qui a posé les grands enjeux de l’événement corporate : présenter et définir les technologies qui vont faire d’Alcatel Lucent Entreprise un des leaders du secteur de la technologie en entreprise. Le dirigeant a rappelé dans la presse, la semaine passée, les quatre enjeux fondamentaux du business d’Alcatel Lucent : la connectivité, le cloud, l’intelligence artificielle et l’intelligence des smart objects. Sur ces quatre points, l’expertise de la société couvre actuellement cinq secteurs : les transports, l’hôtellerie, la santé, l’éducation et les services publics.

Des décennies d’avance ?

Pour Alcatel Lucent Entreprise, comme pour d’autres acteurs majeurs des technologies, le futur représente une infinité des possibles. Ainsi, le congrès de Monaco était sensé donné quelques pistes pour les cent prochaines années. Une ambition avancée résumée par le nom même de la convention : « Connex19, journey into our next century ». Nul doute qu’on entendra encore largement parler de l’entreprise dans les années à venir !