La première journée de la 7e manche de la saison vient de s’achever. Elle a été dominée par Mercedes, mais Leclerc a bien tiré son épingle du jeu avec sa Ferrari.

La première journée d’essais libres du Grand Prix de France vient de s’achever sous un temps chaud et ensoleillé. Une fois de plus cette saison, elles ont été dominées par mercedes. Ce matin, lors des essais libres 1, c’est le britannique Lewis Hamilton qui a signé le meilleur chrono sur le circuit du Castellet en 1’32″738, devançant son coéquipier Valtteri Bottas, auteur d’un chrono en 1’32″731. Rebelote lors des essais libres 2 mais en inversant les rôles. Cet après-midi, c’est le Finlandais qui a signé le meilleur temps en 1’30 »937 devant le quintuple champion du monde. Derrière les intouchables, l’ordre est resté le même lors des deux séances avec les Ferrari de Charles Leclerc et de Sebastian Vettel. Suivent Lando Norris (McLaren-Renault) et Max Verstappen (Red Bull-Honda).

L’erreur d’Hamilton

Mais les observateurs se focalisent ce soir sur le petit incident ayant impliqué Hamilton ce matin : un tête-à-queue qui l’a fait sortir de la piste et gêner Max Verstappen en reprenant sa trajectoire. Les commissaires de la course ayant ouvert une enquête, le Britannique risque éventuellement une pénalité sur la grille de départ. Avec sa Ferrari, Charles Leclerc est le plus proche des Flèches d’Argent. Il reste en embuscade. Mais on en est pas encore là. Les séances d’essais libres du vendredi sont d’abord destinées à peaufiner les réglages avant les qualifications de samedi et la course de dimanche.