Ce mardi, au Musée Océanographique de Monaco, s’est tenue la cérémonie de passation de la campagne « les aquariums du monde contre les plastiques » initiée par la Commission européenne au Programme des Nations Unies pour l’Environnement (P.N.U.E).

 

Pendant l’évènement, un accord-cadre de coopération a été signé en présence de S.A.S le Prince Souverain, M. Laurent Anselmi, Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, avec Inger Andersen, Directrice exécutive du P.N.U.E.

Le sujet environnemental étant crucial dans la politique de relations extérieures de la Principauté, la convention a pour objectif de consolider les contributions financières versées par Monaco au P.N.U.E, notamment en ce qui concerne la lutte contre la pollution plastique marine ou la gestion durable des récifs coralliens.

Un Programme qui fait autorité

l’ONU s’est dotée du P.N.U.E afin d’établir une mise en oeuvre cohérente entre les pays signataires d’un programme environnemental et de développement durable. Il s’agit donc d’une autorité mondiale, qui encourage des partenariats en vue d’améliorer la qualité de vie et la préservation des milieux.

Elle offre un accès à l’information et à des stratégies viables dans différents domaines, comme le changement climatique, les mers et océans, ou encore les forêts. Son travail est financé par 95% de contributions volontaires (Fonds pour l’environnement) et en concordance avec de nombreux acteurs, dont la Principauté fait partie.

L’accord pour une nouvelle coalition mondiale en faveur de la biodiversité intervient alors que la Commission européenne devrait clarifier, dans le courant du mois, sa vision de la protection et de la restauration de la nature pour l’UE. En février, le Prince Albert II recevait une récompense pour son action concernant les océans lors du Hollywood for the Global Ocean Gala 2020.