Alors qu’ils menaient au score à la mi-temps, les Monégasques se sont fait surprendre au retour des vestiaires et ont finalement concédé la défaite en toute fin de rencontre. Une mauvaise opération comptable qui condamne quasiment définitivement l’AS Monaco dans la course au podium.

Ils auront des regrets, c’est certain. Idéalement lancés par une réalisation pleine de sang-froid d’un certain Wissam Ben Yedder, auteur de son dix-huitième but en Ligue 1, les hommes de Robert Moreno ont fini par s’incliner en deuxième période, laissant le podium s’éloigner, à dix journées de la fin du championnat.

Au cours d’un match qu’il ne fallait surtout pas perdre pour ne pas voir le voisin niçois revenir à hauteur au classement et laisser Rennes, Lille et Lyon s’échapper devant, les coéquipiers d’Islam Slimani se sont fait surprendre à deux reprises par l’intenable Kasper Dolberg, auteur d’un fracassant doublé, qui a eu raison des espoirs monégasques. En déviant légèrement le ballon de la tête sur un centre d’Adam Ounas peu avant l’heure de jeu, l’attaquant danois a une première fois trompé la vigilance de Benjamin Lecomte (1-1, 59′), avant d’offrir la victoire à l’OGC Nice au bout du temps additionnel, en déviant parfaitement un ballon de Moussa Wagué (2-1, 93′).

« Cette défaite fait mal après le match que nous avons fait, déclarait Robert Moreno à l’issue de la rencontre. Je pense que nous méritions la victoire, même pas le match nul. Nous avons fait un bon match pendant 90 minutes. La deuxième mi-temps a été plus équilibrée mais nous avons eu plus d’opportunités qu’eux, avec la transversale notamment. »

Au classement, l’ASM est désormais neuvième, à une semaine de la réception de l’AS Saint-Étienne.