Après 48 jours d’expédition, un équipage spécialisé dans le nettoyage en haute mer a récolté plus de 100 tonnes de déchets plastiques, un record.

Le 23 juin dernier, le navire S/V KWAI de l’Ocean Voyages Institute a accosté au port d’Honolulu avec une impressionnante cargaison : déchets plastiques, équipement de pêche, filets perdus ou abandonnés… Au total, 103 tonnes d’immondices ont été récupérées dans l’Océan Pacifique, entre Hawaï et la Californie, sur le gyre subtropical du Pacifique Nord. Jamais autant de débris n’avaient été ramassés jusqu’ici.

Le « septième continent »

Le gyre du Pacifique est l’une des principales zones d’accumulation des déchets plastiques en haute mer. Sa taille serait équivalente à trois fois la taille de la France. L’année passée, les équipes de l’Ocean Voyages Institute, dédié à la préservation des océans, avaient déjà récolté 48 tonnes de déchets plastiques lors de deux sorties en mer.

« Il n’y a pas de solution miracle pour nettoyer les océans : ce sont de longues journées en mer durant lesquelles des équipes dévouées scannent l’horizon et récupèrent d’énormes quantités de déchets avec des grappins », explique Locky MacLean, ancien directeur de Sea Sheperd. Les nouvelles technologies sont là pour les aider dans leur mission : les équipes utilisent, entre autres, des trackers GPS fixé à des filets et des drones.

Les 103 tonnes de déchets récupérées seront « recyclées et éliminée proprement », a précisé l’organisation. Une nouvelle expédition a déjà pris le départ, fin juin.

Ocean Voyages Institute