En supériorité numérique durant près de soixante-dix minutes, l’AS Monaco n’a pas réussi a profité de sa domination et a concédé le nul face au Montpellier HSC (1-1), ce dimanche après-midi au Louis II. Wissam Ben Yedder a égalisé sur pénalty en deuxième période. Le match s’est déroulé sous les regards du Prince Albert II et du président de l’ASM Dmitri Rybolovlev. 

Ils ont poussé, jusqu’au bout, sans jamais parvenir à inscrire ce deuxième but, qui leur aurait offert une quatrième victoire cette saison en Ligue 1, quinze jours après leur défaite à Brest. En supériorité numérique dès la 19ème minute, les Monégasques ont eu toutes les peines du monde à déstabiliser un bloc montpelliérain bien en place ce dimanche au Louis II.

Et si les hommes de Niko Kovac ont bien failli ouvrir le score sur un but de Wissam Ben Yedder, finalement refusé pour une position de hors-jeu (25′), c’est bien Montpellier qui a ouvert le score au retour des vestiaires suite à une erreur de Djibril Sidibé qui s’est emmêlé les pinceaux dans le rond central laissant à Stephy Mavididi le soin de marquer son premier but sous le maillot du MHSC (52′, 0-1).

Wissam Ben Yedder sauve l’ASM

Menés au score contre le cours du jeu, malgré une légère domination qui n’a pas abouti sur des occasions franches, l’AS Monaco a finalement réussi à trouver le chemin des filets grâce à un pénalty transformé par l’international français Wissam Ben Yedder (70′, 1-1) suite à une faute d’Arnaud Souquet sur le déroutant Gelson Martins dans la surface.

Si Niko Kovac a fait le pari osé d’aligner cinq attaquants après les entrées en jeu de Pietro Pellegri, Stevan Jovetić et Willem Geubbels, Monaco n’a jamais en mesure de contourner la défense montpelliéraine, bien en place et regroupée dans son camp. À l’arrivée, l’ASM doit se contenter d’un point face à une vaillante équipe de Montpellier. Trop timides dans la construction et pas assez percutants offensivement, les coéquipiers de Benjamin Lecomte devront montrer un autre visage la semaine prochaine, s’ils veulent ramener des points de leur périlleux déplacement sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais.