Ce mercredi 25 novembre, Diego Maradona est décédé à l’âge de 60 ans suite à un arrêt cardio-respiratoire. Sa perte a secoué le monde et Monaco ne fait pas exception.

Enterré lors d’une cérémonie familiale privée dans un cimetière de Buenos Aires, ce jeudi 26 novembre, Diego Maradona repose désormais auprès de ses parents. De leur côté, les Argentins pleurent celui que le pays entier considérait comme un frère ou un cousin.

À Monaco, les fans conservent une empreinte des pieds du footballeur aux dribbles tonitruants et aux buts mémorables. En effet, le 26 août 2003, Diego Maradona avait retiré ses crampons pour mouler la forme de ses pieds sur la Promenade des Champions de la Principauté. Contrairement au « Walk of Fame » sur Sunset Boulevard à Hollywood, cette distinction est uniquement attribuée aux professionnels d’exception du football.

Une superstar à la personnalité inoubliable

Malgré une vie marquée par les excès et les plaisirs, le plus grand numéro 10 connu du football a suscité l’émoi même des moins expressifs : « Je ne suis pas émotif, mais les larmes ont coulé. Dieu lui a donné 100 ans, mais il a voulu les vivre en 60 » a confié Antonio Caliendo – le premier agent de joueur au monde – à Nice-Matin.

Même sentiment pour le Prince Albert II, qui l’avait côtoyé plusieurs fois : « Il était sympathique et aussi fragile, comme un grand enfant. Sensible, très affectif. » Par ailleurs, ce jeudi 26 novembre à l’occasion du match d’Europe Ligue Nice- Slavia Prague, un hommage a été rendu au stade Allianz Riviera. Un de plus pour le « Saint Diego » des Argentins.