Au terme d’un Grand Prix de Bahreïn marqué par le terrible accident de Romain Grosjean (Haas) qui a vu sa monoplace brûler, le pilote monégasque a terminé de justesse dans les points, en accrochant la dixième place. Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté la course, devant Max Verstappen (Red Bull) et Alexander Albon (Red Bull).

« J’étais dans la voiture, je me suis rarement senti comme ça dans la voiture, j’ai tout vu dans les rétros et j’ai tout de suite pris la radio pour demander comment ça allait, confiait Charles Leclerc au micro de Canal + à propos de la violente sortie de piste de Romain Grosjean dans le premier tour du Grand Prix de Bahreïn. J’ai vu que ça avait tapé vraiment très fort, et en arrivant au virage 9 j’ai vu les flammes, je craignais le pire, mais la bonne nouvelle est arrivée un long moment après. L’attente a été difficile mais je pense qu’on est tous vraiment contents de savoir qu’il va bien. » Miraculé, le pilote français s’en est sorti indemne.

Parti depuis la douzième place sur la grille, Charles Leclerc a lui grappillé deux positions d’une course qui a connu deux départs, suite à l’apparition des drapeaux rouges après l’accident de Romain Grosjean. Profitant d’un deuxième envol parfaitement réussi, le Monégasque est remonté jusqu’à la septième position, avant de voir Carlos Sainz (McLaren), Daniel Ricciardo (Renault) et Pierre Gasly (Alpha Tauri) le dépasser. Sa dixième place finale, Leclerc la doit à l’abandon de Sergio Perez (Racing Point), qui a vu le moteur de sa monoplace lâcher alors qu’il se dirigeait vers un podium.

>> À LIRE AUSSI : Grand Prix de Turquie : Leclerc au pied du podium, Hamilton champion du monde

Au championnat du monde, Charles Leclerc glisse d’une place, passant du cinquième au sixième rang à deux courses de la fin.