Héroïques, les hommes de Niko Kovac ont renversé le Paris Saint-Germain (3-2), ce vendredi soir au Louis II, au terme d’une rencontre palpitante. L’entraîneur monégasque, Benoît Badiashile et Cesc Fabregas se sont exprimés à l’issue de ce magnifique succès. Extraits.

Niko Kovac :

« C’est toute l’équipe qui est récompensée par cette victoire. Nous sommes un collectif et nous gagnons tous ensemble. Je suis très satisfait de la réaction de mes joueurs en seconde période. Je pense qu’en première mi-temps ils étaient un peu effrayés par cette équipe du PSG qui a de grands joueurs. Je leur ai dit que c’était des êtres humains comme nous et que si on jouait rapidement vers l’avant, qu’on attaquait les espaces, on pouvait faire quelque chose. J’ai dit à mes joueurs que nous n’avions pas bien joué, que nous avions fait les choses à l’envers et que ce n’était pas l’AS Monaco que je voulais voir. J’ai dit que je voulais voir le vrai visage de cette équipe, celui que j’avais vu contre Bordeaux et à Nice dans le derby. Et puis je leur ai dit que tout était possible, qu’il n’y avait que deux buts d’écart et que tout était possible. Félicitations à mes joueurs pour cette victoire face au Paris Saint-Germain. On ne peut battre le PSG que quand on est une grande équipe, une équipe soudée. C’était le cas ce soir (vendredi). »

>> À LIRE AUSSI : Ligue 1 : Renversant, l’AS Monaco s’offre le Paris Saint-Germain

Cesc Fabregas :

« On espérait marquer à la mi-temps pour mettre la pression au PSG. On savait qu’ils avaient un match difficile à disputer mardi contre Leipzig, donc on espérait qu’ils seraient un peu moins agressifs en seconde période. (À propos de sa prestation) Je sais que je peux faire des matches comme ça, j’ai l’expérience, je connais mes qualités et je suis tranquille, je travaille beaucoup et quand j’en ai l’opportunité, c’est important de faire ce que j’ai fait aujourd’hui (vendredi). Pour le PSG, c’est très difficile, ils ont beaucoup de joueurs qui sont revenus tard de sélection. Ils ont la Ligue des champions et s’ils perdent mardi, ça va être difficile pour eux de passer en huitièmes. Ils avaient peut-être la tête à mardi, on a profité de cette opportunité. »

>> À LIRE AUSSI : Volland brille, Fabregas régale… Les notes des Monégasques face au PSG

Benoît Badiashile :

« (À propos du discours du coach à la mi-temps) Il n’était pas content de notre première période. Niko était agacé que l’on ne puisse pas développer notre jeu, mais il a dit qu’il avait confiance en nos qualités et qu’on était capables d’aller titiller le PSG. C’est ce que l’on a réussi à faire. Après le match à Lyon, nous avions envie de nous ressaisir face à une grosse écurie du championnat. Nous avons mal entamé notre match en ne prenant pas de risque. A 2-0, on sait que l’on aurait pu en prendre encore plus. En seconde période, nous avons été beaucoup plus relâchés. Ce que l’on va retenir aujourd’hui (vendredi), c’est le fait d’avoir su revenir face à un club comme le PSG. Nous avons su relever la tête et jouer comme on l’a fait lors des deux précédents matchs. »