Dans l’allocution du Prince Albert II du jeudi 17 décembre, une prolongation du couvre-feu jusqu’au 15 janvier a été annoncée. Tout comme des mesures particulières pour le soir du 31 décembre. Explications.

Jusqu’au 15 janvier, la Principauté a adopté un couvre-feu de 20 h à 6 h. Il y aura tout de même une exception pour la soirée de Noël avec une prolongation à 23 h 30. L’occasion pour les Monégasques et résidents de dîner en famille et de rentrer avant minuit. Une mesure bien loin de celle adoptée par la France où toutes les festivités cesseront à 20 h cette année.

En revanche, pour le Nouvel An, le couvre-feu est maintenu à 20 h à Monaco, avec une dérogation pour les restaurants autorisés à fermer à 22 h 30. Les rassemblements publics seront, eux, interdits. De plus, l’accès en Principauté devrait être contrôlé pour les personnes venant de l’extérieur. Seul cas pour passer les frontières : séjourner dans un hôtel.

Pour la soirée du 31, l’entrée sur le territoire de la Principauté sera possible aux non-résidents disposant d’une réservation de séjour dans un établissement hôtelier

Le Prince Albert II

Le maintien de la culture sous certaines contraintes

Monaco met un point d’honneur à maintenir des représentations culturelles, la situation sanitaire du pays le permettant. Ainsi, la salle du Grimaldi Forum accueille les Ballets de Monaco, une des rares compagnies de danse à se produire en cette période. Néanmoins, la moitié des places sont vendues pour espacer les spectateurs, l’horaire des spectacles est avancé à 16 h et une opération de billetterie à petits prix (5€ la place) a été lancée en novembre.

Quoi qu’il en soit, le Souverain a interdit l’accès aux spectacles et hôtels-restaurants le soir du 31. « Notre objectif prioritaire reste la protection sanitaire de la population.»

Travel Club Monaco