Entre le 21 décembre et le 6 janvier, les Italiens devront se soumettre à une quarantaine à leur retour, s’ils quittent le pays. Pendant quinze jours, les déplacements entre régions italiennes leur seront également interdits.

Ce n’est une surprise pour personne, Noël aura une saveur particulière cette année. Même si le Père-Noël et ses lutins s’efforcent de disperser de la magie, gare tout de même à ceux qui se laisseraient tenter par des bêtises en allant se balader chez les voisins frontaliers.

Pour faire taire toutes les envies d’escapades, le Gouvernement italien a opté pour un décret applicable du 21 décembre au 6 janvier. Il soumet les ressortissants qui souhaitent se rendre à l’étranger – dans un pays de l’Union européenne ou Monaco – à une quarantaine dès leur retour. Une mauvaise nouvelle pour le secteur du tourisme habitué à accueillir les clients italiens lors des fêtes de fin d’année.

Déplacements limités en Italie

Le chef du Gouvernement Giuseppe Conte a aussi interdit les déplacements entre régions pour les quinze jours des fêtes. De plus, les 25 et 26 décembre ainsi que le 1er janvier, il sera impossible de sortir de sa commune de résidence. Ainsi, pour veiller au respect de ces réglementations, le Gouvernement a déployé 70 000 policiers et gendarmes.

Si la Covid-19 s’apparente comme un trouble-fête, il existe toutefois des laissez-passer aux frontières : 120 heures maximum pour des raisons professionnelles, d’urgence ou de santé ainsi que 36 heures en cas de courses à faire hors du pays.

Travel Club Monaco