Alors que l’AS Monaco s’apprête à se rendre dans la capitale pour défier le Paris Saint-Germain, ce dimanche soir (21h) en clôture de la 26e journée de Ligue 1, nous avons fait le point sur les chances des hommes de Niko Kovac d’aller s’imposer au Parc des Princes. Alors, l’AS Monaco peut-il renverser le PSG ? Éléments de réponse.

Oui…

…Parce que Monaco l’a déjà fait à l’aller

Souvenez-vous. Un scénario digne d’un film de Clint Eastwood. Menés deux à zéro à la pause, les hommes de Niko Kovac, portés par deux internationaux, l’un allemand, Kevin Volland (2 buts), l’autre espagnol, Cesc Fabregas (1 but), renversent le Paris Saint-Germain en quarante-cinq minutes pour finalement s’imposer 3-2. Une victoire mémorable, première signature marquante de Niko Kovac depuis son arrivée sur le Rocher.

…Parce que Neymar est absent

Même privé de sa star brésilienne, le Paris Saint-Germain est allé s’imposer avec bravoure (1-4) sur la pelouse du FC Barcelone en Ligue des champions, portés par un Kylian Mbappé étincelant (voir ci-dessous). Mais sans Neymar, le PSG perd son métronome, une cartouche offensive supplémentaire, celui qui a porté le club de la capitale en finale de la Ligue des champions lors de la dernière édition. Un artiste hors-norme, qui par ses qualités et son art balle aux pieds, peut provoquer le danger à chaque instant.

…Parce que les hommes de Niko Kovac sont plus frais

En l’absence de Coupe d’Europe cette saison, à l’image de l’Olympique Lyonnais, le calendrier de l’AS Monaco a subi un régime minceur, comme la saison dernière. Un atout supplémentaire au moment d’aborder la dernière ligne droite du championnat. Avec une semaine entière de préparation, les coéquipiers de Wissam Ben Yedder pourraient profiter du succès savouré par les Parisiens en Catalogne pour faire la différence en deuxième période.

…Parce qu’Aleksandr Golovin est de retour

Son dernier fait d’arme ? Un triplé et une performance stratosphérique sur la pelouse du Nîmes Olympique (3-4). Absent face à Lorient pour une gêne rencontrée à la cuisse, l’international russe sera de retour dans le groupe pour affronter le Paris Saint-Germain. Assez remis pour être titularisé ? L’interrogation demeure. Mais depuis son retour de blessure en janvier, même sur le banc au coup d’envoi, Aleksandr Golovin a énormément apporté à Monaco. Un véritable atout pour bousculer le PSG.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Niko Kovac (AS Monaco) : « La course au titre va se jouer entre Paris, Lille et Lyon »

>> À LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Sofiane Diop : « Je m’étais juré que je reviendrai à Monaco pour m’imposer »

Non…

…Parce que le PSG surfe sur l’euphorie de sa victoire à Barcelone

Emoussé physiquement ? Peut-être. Physiologiquement ? Sûrement. Mais après une telle victoire en Ligue des champions, les Parisiens, sur un nuage, pourraient rééditer cette performance en Ligue 1 et marcher sur l’AS Monaco. Face à une équipe joueuse et qui n’a pas peur de s’exposer, malgré une défense parfois maladroite et peu sereine, Kylian Mbappé, Mauro Icardi et Moïse Kean pourraient faire des ravages.

…Parce que les Parisiens ont une revanche à prendre

Ils ne l’ont sûrement pas oublié. Thomas Tuchel, qui a cédé sa place à Mauricio Pochettino non plus. Humiliés en seulement quarante-cinq minutes après avoir mené 0-2 au Louis II par un duo Volland-Fabregas flamboyant, les Parisiens auront certainement à coeur de se racheter au Parc des Princes. Mais le Paris Saint-Germain, contrairement aux années précédentes, a laissé traîner quelques précieux points en route cette saison face aux gros (défaites face à Lyon, Marseille et Monaco, nul contre Lille).

…Parce que l’effet Pochettino commence à se faire ressentir

Des débuts timides. Et puis cette victoire marquante au Camp Nou. Arrivé cet hiver au PSG pour remplacer Thomas Tuchel (aujourd’hui à Chelsea), Mauricio Pochettino semble avoir imposé sa patte sur le jeu du Paris Saint-Germain, notamment en replaçant Marco Verratti plus haut sur le terrain. Déterminé à faire briller le club parisien sur la scène européenne, l’entraîneur argentin n’en a pas pour autant oublié les objectifs nationaux, à savoir le titre de champion de France en fin de saison. Avec trois points d’avance seulement sur Monaco, Paris n’a pas d’autre choix que de prendre ce match au sérieux, malgré l’ivresse d’un succès grandiose en Catalogne.

…Parce que Kylian Mbappé marche sur l’eau

Il était attendu au tournant. L’international français formé à l’AS Monaco s’est mué en guide. Auteur d’un triplé sur la pelouse du FC Barcelone (1-4), Kylian Mbappé a ébloui l’Europe de son talent et a prouvé qu’il pouvait faire oublier l’absence de son compère Neymar. Face à son club formateur, le natif de Bondy voudra briller. Pour confirmer, et pour définitivement s’imposer comme le patron du PSG, en s’extirpant définitivement de l’ombre de Neymar.