Pour la deuxième semaine consécutive, Nice et l’ensemble du littoral de la Côte d’Azur s’apprêtent à être confinés. Pendant ce temps-là, à Monaco, la vie suit son cours, malgré des contrôles aux frontières renforcés.

Jugé indispensable afin de reprendre le contrôle sur la flambée épidémique qui s’est intensifiée sur le département des Alpes-Maritimes depuis le début de l’année, la mesure de confinement local va être reconduite pour un deuxième week-end consécutif sur Nice et ses littoraux.

>> À LIRE AUSSI : Covid-19 : le Gouvernement Princier appelle à la vigilance

Si les premières données ont été dévoilées, laissant apparaître une légère amélioration avec un taux d’incidence dans le département des Alpes-Maritimes de 563 pour 100 000 habitants – avec un taux de positivité de 10,11 % – rien ne démontre pour l’instant l’efficacité de cette mesure, qui n’a pas encore été arrêtée ou prolongée pour les semaines à venir. Pour éviter de confiner à nouveau, la Métropole Nice Côte d’Azur entend renforcer ses capacités de tests, tout en attribuant davantage de doses de vaccins pour les zones les plus impactées. Ainsi, la ville de Nice s’apprête à lancer une grande opération de vaccination massive lors des prochaines 48 heures.

À Monaco, contribution commune et renforcement des contrôles aux frontières attendus

En Principauté, si le confinement local le week-end a été écarté, les contrôles aux frontières ont quant à eux été intensifiés et devraient une nouvelle fois être renforcés à l’approche de ce premier week-end de mars. Samedi 27 et dimanche 28 février, plus de 4000 contrôles ont été effectués avec près de 70 policiers mobilisés. Pour rappel, ce jeudi 4 mars, seize nouveaux cas positifs à la Covid-19 ont été révélés à Monaco, pour un bilan sanitaire qui s’élève donc à 1997 personnes touchées par le coronavirus depuis le début de la crise sanitaire.

>> À LIRE AUSSI : Monaco renforce ses contrôles à la frontière le week-end

Comme révélé par la Gazette de Monaco, Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a récemment appelé les résidents et salariés monégasques à se faire tester massivement, en soulignant « l’importance de ces tests en Principauté » et la prise « en charge de cette contribution commune à l’amélioration de la situation à Monaco. »