À l’occasion d’une série d’articles pour la Journée des droits des femmes, Monaco Tribune souhaite mettre un coup de projecteur sur l’association Femmes Leaders Mondiales Monaco.

Fondée en 2011, la branche monégasque de l’association Femmes Leaders Mondiales (FLMM) placée sous la présidence d’honneur de la Princesse Stéphanie, agit pour réduire les inégalités entre les hommes et les femmes.

L’association défend la position des femmes dans de nombreux domaines comme la politique, l’enseignement, l’économie, les médias et la santé… La santé, c’est justement dans ce domaine que Chantal Ravera a voulu concentrer les actions de l’association dès son arrivée il y a maintenant 10 ans.

>> À LIRE AUSSI : Chantal Ravera : 3 ans de plus à la tête de Femmes Leaders Mondiales Monaco

Les médecins monégasques étaient débordés car toutes les femmes voulaient faire un examen

L’égalité dans la santé

Contrairement aux idées reçues, les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes. Parce qu’elles ont tendance à sous-estimer ces maladies et parce que les signes peuvent passer inaperçus, la présidente de l’association a décidé de faire de cette lutte une priorité. Les retards de diagnostic, qui sont de plus en plus fréquents à cause de la crise sanitaire, sont parfois fatals.

Pour alerter les femmes sur cette “maladie du siècle”, l’association FLMM tient une “grande campagne” chaque année avec un livret de prévention, une soirée ainsi qu’un livre sur les avancées des maladies cardiovasculaires. Au fur et à mesure des actions les femmes prennent conscience du danger et « protègent leur cœur« . La première année “les médecins monégasques étaient débordés car toutes les femmes voulaient faire un examen” précise Chantal Ravera. 

>> À LIRE AUSSI : Le combat continue pour les droits des femmes à Monaco

La santé des femmes à une place primordiale dans l’association mais les adhérentes planchent continuellement sur des sujets divers et variés à l’instar de la réinsertion des femmes en prison, de la jeunesse et des droits des femmes.

La femme de l’année 2021

© Gouvernement Monaco

À l’occasion de la Journée du 8 mars dédiée à la lutte pour les droits des femmes, l’association des Femmes Leaders Mondiales Monaco choisit chaque année de mettre en lumière la personnalité et la carrière d’une monégasque au parcours exceptionnel avec le « Trophée de la Femme FLMM ».

Pour l’année 2021, c’est Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement, Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme qui a reçu ce titre, des mains de Chantal Ravera, pour le poste qu’elle occupe depuis 10 ans. En effet, c’est la première fois qu’une femme occupe cette place, dans un milieu où la parité entre hommes et femmes a encore du chemin à faire.

Précédemment, ce trophée avait été remis à Anne Eastwood, Haut-commissaire à la protection des droits, des libertés et à la médiation ainsi qu’à Brigitte Boccone Pagès, la première femme a être vice-présidente du Conseil national et Benoit Desevelinges, Directrice du Centre Hospitalier Princesse Grace.

Pour soutenir ou devenir membre de l’association : https://www.femmesleadersmondialesmonaco.mc/nous-contacter/ ou contact@flmm.mc