Plus de 17500 consommateurs l’ont déjà adopté sur leur smartphone : Carlo App révolutionne les achats en centre-ville et récompense les clients qui font le choix de consommer à Monaco. Plus de 8 millions d’euros ont ainsi été injectés dans l’économie locale, depuis le lancement de l’application.

« Quelques chocolats chez Jeff de Bruges, de nouvelles chaussures pour ma fille chez Capucine’s ou encore l’addition au restaurant » : depuis qu’Aline, 36 ans, a reçu la prime exceptionnelle du Gouvernement Princier sur l’application mobile Carlo, consommer dans les commerces du centre-ville rythme de nouveau son quotidien. De l’électroménager au prêt-à-porter, cette résidente de Monaco s’est laissé séduire par la récompense de 5% en cashback qu’elle reçoit pour chacune de ses emplettes et qu’elle pourra ensuite dépenser parmi les 275 boutiques du réseau.

Récompenser le shopping local

Depuis décembre dernier, le Gouvernement Princier a versé plus de 5 millions d’euros de primes via Carlo App, à destination de ses salariés notamment. « Ceux qui ont bénéficié de cette prime n’ont pas eu d’autre choix que de la dépenser au sein de la Principauté, ce que je trouve tout à fait normal : cela reste un bel avantage pour nos commerçants ! » note cette employée de la Mairie de Monaco.

Depuis le lancement de Carlo App en 2019, ce sont en tout plus de 8 millions d’euros qui ont été dépensés localement. « J’ai déjà accumulé une soixantaine d’euros de cashback », constate Arnaud, un monégasque qui a adopté l’application depuis janvier dernier, « avec ce système, le client est certes gagnant, mais ce n’est pas pour autant que j’éviterai de faire des achats sur internet plutôt qu’en boutique ».

>> À LIRE AUSSI : La seconde main de luxe, un marché prospère en Principauté

Nous souhaitions mettre des outils digitaux à disposition des secteurs locaux qui en avaient le plus besoin, à savoir les commerces de proximité

Antoine Bahri, fondateur de la start-up Carlo

Créer une monnaie monégasque digitale

« Nous souhaitions mettre des outils digitaux à disposition des secteurs locaux qui en avaient le plus besoin, à savoir les commerces de proximité », explique Antoine Bahri, le fondateur de la start-up Carlo qui espère ainsi créer une véritable communauté autour de l’économie monégasque grâce à un principe simple, « celui d’augmenter le pouvoir d’achat du consommateur lorsqu’il achète local ». Inspiré par les modes de paiements digitaux asiatiques, le choix de la start-up s’est naturellement porté sur le QR code, « un paiement pratique, instantané et surtout sécurisé ».

L'equipe de Carlo App
L’équipe de la start-up Carlo / © Alizée Mosconi

« Pour chaque achat effectué avec l’application, le commerçant en déduit 10% : 5% sont destinés au cashback du client, 2% à son parrain et les 3% restants financent la start-up, précise Antoine Bahri, ce sont donc 7% qui sont en permanence réinjectés dans l’économie locale ». Actuellement, le Fonds rouge et blanc lancé par le Gouvernement Princier qui vise à dynamiser le commerce local prend en charge cette somme jusqu’au 30 juin prochain. « Les commerçants n’ont aucun abonnement à payer pour faire partie du réseau de Carlo App, rassure Antoine Bahri, si l’application ne leur ramène aucun client, ils n’auront donc rien à débourser ».

« Grâce aux primes gouvernementales récemment versées sur Carlo App, mon chiffre d’affaires lors de la période de Noël a été nettement supérieur à celui de 2019 », atteste Marina Crovetto, propriétaire d’une boutique de prêt-à-porter dans le quartier de la Condamine. « L’application nous a permis de fidéliser une nouvelle clientèle », se réjouit Sofia Stampfl, commerçante chez Santo Gelato.

>> À LIRE AUSSI : Consommer local, une prise de conscience dans l’ère du temps