Le deuxième rendez-vous de la saison du championnat du monde de Formule E, à Rome, a tenu toutes ses promesses. Vainqueur de la course 1, le Français Jean-Eric Vergne (DS-Techeetah) a décroché sa première victoire de la saison, tandis que le Belge Stoffel Vandoorne (Mercedes) a remporté la deuxième manche. Norman Nato et le ROKiT Venturi Racing ont quant à eux été privés de podium.

Jean-Eric Vergne ouvre son compteur

Le double champion du monde de Formule E a lancé sa saison. Après un premier week-end contrariant du côté de Diriyah, en Arabie Saoudite, Jean-Eric Vergne s’est parfaitement relancé en Italie. Profitant d’un souci technique sur la monoplace du Brésilien Luca di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler), le Français s’est emparé de la première place à quelques tours de l’arrivée, pour terminer devant Sam Bird (Jaguar Racing) et Mitch Evans (Jaguar Racing). « Je suis très content, c’était une course très difficile, a-t-il reconnu. Il y avait pas mal de pluie, c’était très glissant, j’ai failli toucher le mur plus d’une fois et j’ai réussi à survivre avec la voiture et cette victoire avec cette nouvelle voiture fait du bien. »

Jaguar et Mercedes confirment leur suprématie

Si les Jaguar n’ont pas gagné en Italie, elles repartent néanmoins avec la première place provisoire au championnat du monde des constructeurs. En terminant deuxième et troisième de la course 1, Sam Bird (Jaguar Racing) et Mitch Evans (Jaguar Racing) ont marqué de précieux points, même si la course 2 a été plus compliquée, avec l’abandon du Britannique, leader du championnat. Car après ce week-end à Rome, les deux pilotes figurent bien aux deux premières places du championnat du monde des pilotes avec Sam Bird (43 points) devant Mitch Evans (39 points). En s’imposant lors de la course 2, Stoffel Vandoorne (Mercedes-EQ Formula E Team) a offert à Mercedes sa deuxième victoire en deux manches, après le succès Nyck De Vries en Arabie-Saoudite. Les flèches d’argent ont une nouvelle fois montré leur pointe de vitesse.

Norman Nato et Venturi disqualifiés

Il avait pourtant franchi la ligne d’arrivée en troisième position. Mais Norman Nato (ROKiT Venturi Racing) a été disqualifié quelques minutes plus tard pour une surconsommation d’énergie. Alors qu’il s’était élancé depuis la première ligne sur la grille derrière Nick Cassidy (Envision Virgin Racing), le Cannois a bien géré son avance durant la course, résistant brillamment à Pascal Wehrlein (Tag Heuer Porsche Formula E Team). « C’est frustrant de franchir l’arrivée en troisième position et d’apprendre, quelques minutes plus tard, que vous ne monterez pas sur le podium, soufflait le Français à l’arrivée de sa quatrième course seulement dans la discipline. J’ai encore beaucoup à apprendre. Une Formule E est difficile à bien piloter. Mais à Rome, j’ai fait un gros pas en avant par rapport aux deux premières manches à Riyad. Continuons dans cette voie et je pourrai bientôt monter sur un podium ! »

>> À LIRE AUSSI : Formule E : Ce qu’il faut retenir du premier ePrix de la saison à Diriyah (Arabie Saoudite)

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Maro Engel (Mercedes AMG) : « Je rêve de participer aux 24 Heures du Mans »