À deux jours du choc au sommet face à l’Olympique Lyonnais, ce dimanche (21h) au stade Louis II, Kevin Volland et Niko Kovac étaient présents ce vendredi en conférence de presse. Extraits.

Kevin Volland (attaquant de l’AS Monaco) :

« Je pense que ce sera à nouveau un match très engagé. Comme une finale. Nous allons tout donner pour gagner ce match face à une grande équipe de Lyon, qui va se battre jusqu’au bout pour atteindre ses objectifs. Face à Angers, il y avait beaucoup d’intensité, mais nous avons réussi à montrer notre caractère. C’est de bon augure pour la suite.

>> À LIRE AUSSI : Les notes des joueurs de l’AS Monaco face à Angers

Personnellement, je me sentais emprunté physiquement. Mais j’ai bien récupéré. Je me sens prêt à combattre. Le titre ? Nous sommes en bonne position. Mais je pense que le mieux est de rester en embuscade. Nous avons des matchs importants et compliqués à venir, face à Rennes ou contre Lens. Mon arrivée à Monaco ? C’est l’une de mes meilleures décisions. Je me sens très bien ici. Le succès que nous connaissons cette saison fait du bien moralement. Quand je rentre chez moi, je suis heureux de passer de bons moments avec ma famille. »

Niko Kovac (entraîneur de l’AS Monaco) :

« Le football est un sport de contact. Jusqu’à maintenant, nous n’avions pas de trop de blessures, ni de cas de Covid. Il faut l’accepter. Je crois en mes joueurs et en ceux qui seront aptes à jouer.  J’ai confiance en l’équipe qui va commencer ce match et en nos finisseurs. Le titre ? Nos objectifs sont déjà atteints. Désormais, ce n’est que du bonus. Évidemment que nous allons chercher à obtenir la victoire face à Lyon. Mais un nul serait un résultat positif quoi qu’il arrive.

>> À LIRE AUSSI : Niko Kovac (AS Monaco) : « Nous sommes lancés dans la course au podium »

Lyon est un grand club, qui a disputé les demi-finales de la Ligue des champions la saison dernière. Peut-être qu’ils ont une forme de pression, car tout le monde veut disputer la Ligue des champions. Évidemment que si nous gagnons, leurs espoirs de C1 s’envoleront. Mais ce n’est pas en parlant que nous allons gagner. La réponse sera sur le terrain. »