Cet été, il sera désormais possible de rejoindre Nice depuis Cap d’Ail via une navette maritime. Un projet lancé par la métropole Nice Côte d’Azur qui espère désengorger le trafic routier et ainsi faciliter l’accès à la Principauté.

Chaque jour, des milliers d’automobilistes niçois empruntent les principaux axes routiers qui desservent Monaco et ses environs. Des flux qui polluent la qualité de l’air, et compliquent le quotidien des habitants domiciliés à proximité des corniches. La métropole Nice Côte d’Azur a donc décidé de relier les ports de Cap d’Ail et de Nice par une navette maritime hybride qui sera opérationnelle dès le mois d’août 2021. « Cette décision est un pas supplémentaire pour encourager les automobilistes à changer leurs habitudes et opter pour une mobilité douce », a salué le Conseil National de Monaco, ravi par un tel projet, lors d’un communiqué publié le mardi 13 avril dernier.

Un trajet de 35 minutes par la mer

Ce sont en tout 34 rotations quotidiennes qui permettront à 1200 personnes de se rendre d’un port à l’autre, par bateau. Une parenthèse en mer sur une quinzaine de kilomètres, soit un trajet de 35 minutes par beau temps. Un voyage sera prévu toutes les heures, voire toutes les trente minutes lors des moments de pointe. La navette sera d’ailleurs directement connectée à la ligne 2 du tramway niçois ainsi qu’au parc relais Port Lympia, et les passagers bénéficieront de tarifs attractifs, un mode de déplacement notamment intégré dans le pass multimodal de la métropole.

Ces navettes hybrides seront par la suite électriques ou à hydrogène. Une démarche écologique qui s’inscrit dans la volonté du Gouvernement Princier de réduire le trafic des véhicules de 20% à l’horizon 2030, à Monaco. Le projet de cette navette maritime lancé par la métropole Nice Côte d’Azur est aujourd’hui estimé à 5 millions d’euros hors taxe, un dispositif également soutenu financièrement par la Principauté.