L’AS Monaco s’est inclinée face à l’Olympique Lyonnais (2-3), ce dimanche soir au Louis II. Impériale depuis neuf rencontres, la défense monégasque a fini par craquer, tandis que le duo Volland-Ben Yedder a encore marqué. Retrouvez les notes des joueurs de l’AS Monaco face à l’OL.

>> À LIRE AUSSI : Ligue 1 : L’AS Monaco s’incline face à l’OL

>> À LIRE AUSSI : Niko Kovac (AS Monaco) : « Nous sommes lancés dans la course au podium »

Benjamin Lecomte (4) : Après une première période impeccable avec une parade devant Toko Ekambi (14’) et une sortie parfaite des deux poings sur corner (45’), le portier monégasque a encaissé trois buts au retour des vestiaires, gêné par sa défense et impuissant face au réalisme lyonnais.

Ruben Aguilar (4) : Beaucoup d’appels, mais peu de bons ballons à négocier et des imprécisions pour l’international français, dont le travail a surtout été effectué défensivement. Remplacé par Willem Geubbels (81’), exclu après le coup de sifflet final.

Djibril Sidibé (6) : Avec le cœur, l’international français a multiplié les courses folles en deuxième période pour apporter le surnombre et le danger offensivement, tout en couvrant sa défense. En première période, à l’image de sa défense, Sidibé s’est montré solide à l’image de sa très belle intervention sur Thiago Mendes d’un tacle glissé (5’). Mais l’ancien lillois n’a pas pu empêcher le naufrage défensif des siens en deuxième mi-temps.

Guillermo Maripan (4) : Des interventions décisives en première période, notamment devant Toko Ekambi (39’), des trajectoires parfaitement coupées, mais une deuxième période beaucoup plus compliquée pour l’international chilien, qui a été malheureux sur le but de Depay en contrant la frappe du Néerlandais dans son propre but (57’).

Axel Disasi (5) : Le colosse monégasque a été irréprochable en première période, en faisant parler son physique et en réalisant de nombreuses interventions. Mais Disasi s’est fait complètement mystifier sur le but de Depay (57’), ce qui a peut-être conduit Niko Kovac à le remplacer par Benoît Badiashile (61’).

Caio Henrique (5) : Il s’est souvent arraché pour revenir défendre après les récupérations lyonnaises. Si son apport offensif n’a pas été décisif, ses interventions défensives ont soulagé les siens. Remplacé par Pietro Pellegri (81’), exclu lui aussi après le coup de sifflet final.

Aurélien Tchouaméni (4) : Pas irréprochable sur deux des trois buts de l’Olympique Lyonnais, l’international espoir français a moins rayonné que d’habitude dans l’entrejeu. Pas assez tranchant dans la récupération et dans les duels, Tchouaméni a été battu de la tête par Marcelo (77′).

Youssouf Fofana (5) : En première période, l’ancien strasbourgeois a harcelé les milieux de terrain lyonnais, avant de s’éteindre quelque peu au retour des vestiaires, où il n’a pas assez tenu son rôle dans la récupération malgré des précieuses sorties de balle. C’est lui qui est à l’origine de la reprise de volée de Volland (41′). Remplacé par Fodé Ballo-Touré (69’).

Cesc Fabregas (4) : Relais de Niko Kovac sur le terrain, l’Espagnol, qui a beaucoup parlé à ses coéquipiers, a peu pesé sur la rencontre, si ce n’est sur une ouverture bien sentie en première période à destination de Volland (11’). Sur l’égalisation de Depay (57’), Fabregas doit faire mieux pour gêner l’attaquant lyonnais. Remplacé par Eliot Matazo (61’), qui manque son face à face devant Lopes, suite à un mauvais contrôle.

Kevin Volland (7) : Parfaitement lancé par Ben Yedder, l’international allemand a parfaitement résisté à Denayer pour inscrire le premier but d’un plat du pied parfait (25’). Présent défensivement, Volland a une nouvelle fois fait beaucoup d’efforts. Son excellent ballon à destination de Matazo (66’) aurait pu permettre à Monaco de marquer, tout comme sa reprise de volée qui est passée au-dessus en première période (41’).

Wissam Ben Yedder (7) : Dans tous les bons coups offensifs de son équipe, l’international français a constamment apporté le danger par ses déviations et ses passes en première intention, comme celle à destination de Volland sur le premier but monégasque (25′). En leader, Ben Yedder a également tranquillement ajusté son pénalty (83’).