La levée des restrictions sanitaires dans le monde a engendré une hausse des excès de vitesse et des accidents mortels, qui touche de plus en plus les piétons. Un fléau qui n’épargne pas la Principauté de Monaco.

Le nombre de victimes sur les routes ne décroît pas ces dernières années, bien au contraire, et les piétons sont particulièrement exposés à ces accidents routier. Une seconde d’inattention suffit pour percuter un passant. Freinage à la dernière seconde, conduite en état d’ivresse, conducteur distrait par son téléphone qui renverse un piéton… Des histoires comme celles-ci, le tribunal correctionnel de Monaco en entend de plus en plus. Et pourtant, un piéton a toujours la priorité sur un passage protégé.

Les piétons sont un détail dans le quartier à tous les niveaux

Les travaux, ennemi du piéton à Monaco

Qui dit Monaco dit chantiers. Il est rare qu’un quartier de la Principauté ne soit épargné par des travaux pour préparer le Monaco de demain. Récemment, c’est la présence des voitures de BTP qui ont fait parler sur les réseaux sociaux et provoqué la colère de certains internautes : “Les piétons sont un détail dans le quartier à tous les niveaux” constate une habitante de la Principauté, “Un peu honteux” s’exclame une autre. “Il faut espérer qu’il n’y ait pas de personne en fauteuil roulant qui ait besoin de passer !”, ajoute une utilisatrice de Facebook, “Il n’y a plus de respect pour le voisinage« .

Passage condamné, mauvaise signalisation ou encore présence de dispositifs même lorsque les travaux ne sont pas en action, les piétons sont contraints aux désagréments de ces vastes manœuvres. “Une pensée particulière pour les panneaux anti-bruits dont l’efficacité semble mitigée et qui peuvent empêcher toute visibilité s’ils sont placés devant un passage protégé” regrette une internaute.

À LIRE AUSSI : Marie-Pierre Gramaglia : « Nous travaillons sur une ligne maritime entre Nice et Cap d’Ail »

Des avancées notables

Des progrès ont été faits ces dernières années avec l’amélioration de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite qui bénéficie à tous, notamment aux personnes avec poussettes » rappelle toutefois Audrey, habitante de Monaco qui privilégie les déplacements piétons dans son quotidien.

La Famille Princière participe régulièrement aux campagnes mondiales de sécurité routière de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA). En 2019, c’est pour une campagne de sensibilisation autour des accidents de la circulation impliquant les piétons que la Princesse Charlène avait prêté son visage ainsi que sa voix.

À LIRE AUSSI : La Princesse Charlène de nouveau engagée pour la sécurité routière

Récemment, la Principauté a muni quelques passages piétons de bandes blanches de guidage pour aider les malvoyants et les aveugles à traverser. Elle avait déjà abaissé les trottoirs et doté les feux tricolores d’un système sonore. Une manière de rendre les passages protégés plus sécurisés pour tout le monde.