Les hippocampes de la Principauté, dont l’espèce est menacée, peuvent compter sur le soutien princier.

En Méditerranée, les espèces d’hippocampes sont presqu’en voie d’extinction. Une situation qui inquiète la Fondation Prince Albert II qui s’est associée à l’Institut océanographique et à son Centre Monégasque de Soins des Espèces Marines (CMSEM), ainsi qu’au bureau d’études BIOTOPE et au spécialiste des hippocampes d’Europe, Patrick Louisy.

Ensemble, ils œuvrent pour examiner au mieux la situation des populations d’hippocampes dans la mer territoriale de Monaco. Leur objectif commun est de renforcer les connaissances sur les hippocampes de Monaco et leurs habitats, de déterminer les meilleures options pour la protection des hippocampes et d’engager les actions de conservation les plus pertinentes.

Dans ce but, un mâle a été prélevé puis a été remis à l’eau après avoir donné naissance à sept bébés hippocampes au CMSEM. Les nouveau-nés viennent d’être remis en mer ce 16 juin. De plus, le Prince Albert II a, lui-même, confié les quatre hippocampes mâles dans un bocal en verre aux plongeurs afin que ces derniers puissent déposer les hippocampes à plus de 20 mètres de profondeur. Quant aux trois femelles, elles ont été remises en mer plus tard dans la journée.

>> À LIRE AUSSI : Méditerranée : les hippocampes, indicateurs de la santé environnementale ?

Travel Club Monaco

Une espèce à protéger

Ce résultat encourageant a permis de démontrer qu’en cas de complications pour les populations d’hippocampes, Monaco et son Souverain sont déterminés à accompagner, dans les meilleures conditions possibles, la naissance des jeunes hippocampes.

Un soutien garanti par les propos de Robert Calcagno, Directeur général de l’Institut océanographique : « Ce projet pour les hippocampes représente bien la vocation du Centre Monégasque de Soins des Espèces Marines que nous avons ouvert en 2019. Agir au profit de la vie marine dans les eaux monégasques, aux côtés du Gouvernement princier et dans le cadre de la stratégie nationale de la Principauté de Monaco en faveur de la biodiversité […] »

>> À LIRE AUSSI : Héros de la Méditerranée : Olivier Brunel, père protecteur des animaux du Musée Océanographique de Monaco