Ustensiles de table en plastique, confettis et tiges de ballons de baudruche, autant d’objets que vous ne pouvez plus acheter, depuis ce matin, dans le cadre de la vente à emporter.

Le Gouvernement Princier compte bien réduire totalement ses déchets plastiques à usage unique d’ici 2030. En 2016, la Principauté avait déjà interdit les sacs en plastique à usage unique tout comme les pailles et les touillettes, en 2019.

Depuis mars 2020, les lâchers de ballons de baudruche et ceux des lanternes sont également proscrits à Monaco, car ces déchets polluent les écosystèmes marins et menacent fortement leur biodiversité.

Un objectif « zéro déchet » à l’horizon 2030

Dès l’année prochaine, l’interdiction portera sur les jouets en plastique offerts dans les menus pour enfants, les sachets de thé et de tisane non biodégradables, les emballages en plastique autour de certains fruits et légumes frais non transformés et leurs étiquettes non compostables.

Si en janvier prochain, les couverts jetables deviendront payants, les restaurateurs se verront interdits d’utiliser de la vaisselle jetable dès 2023.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : « Vivre sans déchet ? », le sujet au coeur de la Conférence Annuelle de la Transition Énergétique