L’ébauche d’un projet de vaccination obligatoire a été présenté par le Ministre D’Etat, Pierre Dartout, et le Conseiller de Gouvernement-Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, Didier Gamerdinger.

Le mot d’ordre de la matinée ce mardi était l’appel à la vaccination et le maintien des gestes barrières. Le Ministre d’Etat a fait part des bons chiffres de la Principauté : on compte une vaccination à 87% chez les plus de 75 ans et de 67% pour la tranche d’âge de 65 à 75 ans.

De manière globale, 60% des plus de 12 ans ont reçu au moins une dose. « Nous avançons vers le résultat que nous cherchons, à savoir l’immunité collective. Mais nous n’en sommes pas encore là. » L’occasion pour le Ministre d’Etat de rappeler qu’il est absolument nécessaire de se faire vacciner. Pour soi, et pour la protection des autres.

Nouveau projet de loi

Pour les personnes travaillant dans les établissements de santé ou en rapport avec les personnes âgés, donc avec les populations vulnérables, un projet de loi est à l’étude visant à rendre la vaccination obligatoire.

« Notre objectif, celui qui a été fixé par le Souverain […], c’est d’aboutir à un projet de loi avant le début des vacances qui portera sur l’obligation de vaccination pour ces personnes ». La vaccination obligatoire sera étendue à l’ensemble du personnel de ces établissements.

Travel Club Monaco

Les possibles sanctions n’ont pas été abordées et feront l’occasion de communications dans le futur.

Le pass sanitaire

Au moins 50% de la population monégasque détient le Monaco Safe Pass, avec une forte demande pour le pass sanitaire européen, notamment pour pouvoir voyager. Des résidents qui ont l’air pleinement satisfaits de leur pass, « nous l’avons reçu : rapidité, efficacité ! » peut-on lire de Monique sur Facebook.

Un sentiment confirmé par un couple monégasque : « Monaco a été très rapide pour le fournir, nous avons fait la demande le lundi, reçu le vendredi. Néanmoins, nous n’avons jamais eu l’occasion de l’utiliser. »

Celui-ci parait donc indispensable, dans un contexte où les exigences par rapport au pass vont aller de manière croissante. « J’ai le pass définitif depuis le début. Je ne l’ai jamais utilisé depuis que je l’ai eu, c’est aberrant qu’il ne soit pas demandé partout en Principauté. » nous confie une jeune monégasque.

Il est important de noter que les personnes en cours de vaccination peuvent recevoir leur deuxième dose à Monaco et être titulaire du sésame. La première dose doit cependant être reconnue par l’Agence Européenne du Médicament, à savoir PfizerBNT, Moderna, AstraZeneca ou Janssen.

De plus, selon le Gouvernement Princier, les résidents testés positifs à l’aéroport de Nice ou à l’étranger doivent respecter les mêmes règles qu’en Principauté, à savoir respecter une quarantaine. Puis, une fois testé négatif, le certificat de rétablissement sera délivré en bonne et due forme. Pour les résidents qui ont été tester positifs à l’étranger, mais après ont été guéris (test PCR positif de +15 jours et -6 mois et le certificat de rétablissement comme documents), ces personnes doivent demander le pass sanitaire directement sur le site covid19.mc.

>> À LIRE AUSSI : Tout savoir sur le pass sanitaire monégasque