Trois jeunes sociétés qui ont su convaincre, dont une qui allège les factures.

Cette 14e édition de CleanEquity a récompensé l’entreprise américaine Conamix de son prix de la recherche, pour ses batteries plus efficientes destinées aux véhicules électriques. Quant au prix du développement, c’est la société néerlandaise Vertoro qui l’a remporté avec son alternative bio pour la transition de l’industrie fossile.

Finalement, le prix de la commercialisation va à la société britannique Voltaware. Avec leur optimisation du réseau électrique domestique via un algorithme d’analyse des données, ils comptent réduire le coût des factures et diminuer l’empreinte carbone.

Une conférence réussie

Cofondé par le Prince Albert II et Mungo Park, un banquier d’affaires britannique, la conférence a pour objectif de mettre en relation des startups aux technologies durables avec tout le gratin économique et financier mondial.

Le Prince Albert II s’est exprimé au sujet de l’évènement : « J’ai le plaisir de participer à cette conférence depuis dix ans. C’est toujours un moment enrichissant, avec l’opportunité de rencontrer des personnes fascinantes engagées dans les objectifs de développement durable des Nations unies et pour faire du monde un endroit meilleur et plus juste. »

Travel Club Monaco

Mungo Park en a profité pour remercier « Son Altesse Sérénissime pour son soutien continu tout au long de cette année » ainsi que « tous ceux qui nous ont rejoints à Monaco et ceux qui ont participé en ligne. C’est un honneur pour nous de présenter des entreprises et des technologies aussi révolutionnaires lors de la conférence CleanEquity. »

>> À LIRE AUSSI : 5 ingrédients magiques pour lancer sa start-up dans le domaine des technologies propres

>> LIRE AUSSI : Comment l’investissement durable a pris son essor à Monaco avant de devenir une tendance mondiale