Le Prince participera à la création de courses de bateaux électriques programmées pour 2023.

Le 1er novembre dernier, le Prince Albert II a été nommé Président Honoraire de l’Union internationale motonautique (UIM), durant une Assemblée générale. Un organisme qui souhaite mettre en place les toutes premières séries de courses en bateaux électriques (E1) d’ici 2023, au lieu des traditionnels bateaux à moteur, afin de réduire les émissions de gaz à effets de serre et de préserver l’environnement.

Un prototype de ces bateaux non polluants a d’ailleurs déjà été présenté en septembre dernier à Monaco.

Bateaux électriques Monaco
Le « RaceBird » a été présenté au Yacht Club de Monaco – © E1series.com

Le président de l’UIM Raffaele Chiulli a salué la nomination du Prince : « C’est gratifiant de savoir que l’équipe derrière la transition de notre planète s’agrandit. Beaucoup de partenaires importants se joignent à nous et nous avons l’engagement de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II. »

Les bateaux électriques : l’avenir de la Principauté ?

Bien que ces courses prévues pour 2023 soient les premières en la matière, Monaco a déjà mis en avant sa volonté de transition vers les bateaux électriques.

Le Prince Albert II était notamment présent lors du lancement de la start-up monégasque Lanéva Boats, qui avait inauguré son premier « smart boat » au Yacht Club de Monaco en 2019. Un bateau électrique et silencieux, décoré du label « Solar Impulse » l’année suivante.

Le Monaco Energy Boat Challenge, organisé chaque année par le Yacht Club de Monaco et la Fondation Prince Albert II, témoigne également de la volonté du Gouvernement Princier de mettre en avant les ingénieurs et scientifiques qui se sont consacrés à ce projet. La neuvième édition aura lieu du 4 au 9 juillet 2022.

>> À LIRE AUSSI : Le Yachting entame sa révolution énergétique