Pratique

Extension du pass sanitaire, isolement… Quelles sont les nouvelles mesures en Principauté ?

Monaco-covid-depistage-Monaco-Info
Direction de la Communication

Le Gouvernement Princier a publié un communiqué le 7 janvier dernier pour détailler les nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19.

Alors que la France vote en ce moment la mise en place d’un pass vaccinal, Monaco s’en tient pour l’instant au pass sanitaire. Un pass sur le point d’être étendu, en raison de la flambée épidémique en Principauté : avec 152 nouveaux cas positifs et 41 hospitalisations (dont quatre réanimations) ce dimanche, 6 007 personnes ont déjà contracté le virus depuis le début de la pandémie. Avec le décès d’une personne de 94 ans jeudi dernier, le virus a fait 42 victimes depuis 2020.

Pour lutter contre cette propagation de masse, dès le 17 janvier prochain, le pass sanitaire obligatoire sera étendu au secteur bancaire, à l’administration, aux fournisseurs d’énergie, d’eau et de télécommunication, au Ministère d’Etat, à la Sûreté Publique, ainsi qu’à toute entreprise ou entité de services essentiels à la Principauté. « Il faut qu’on protège ces secteurs » a expliqué Pierre Dartout au micro de Monaco Info. Le Ministre d’Etat, récemment testé positif et placé à l’isolement, appelle à la vaccination.

Le temps d’isolement modifié

En parallèle, le dispositif d’isolement est modifié : il passe de dix à sept jours pour les cas positifs, suivis de cinq jours de gestes barrières renforcés. Les cas contacts vaccinés ou non-vaccinés à risque faible ne seront pas isolés et devront effectuer un test PCR ou antigénique deux ou trois jours après le contact. Un autotest est recommandé dans les jours qui suivent.

Pour les non-vaccinés à risque élevé, l’isolement doit être de cinq à sept jours avec test PCR ou antigénique à la fin de l’isolement. Dans les deux cas, il est recommandé de respecter les gestes barrières renforcés pendant douze jours.

Depuis le 8 janvier, les tables des restaurants sont passées de 12 à huit clients maximum, avec un espace d’1,5 mètre entre les tables, contre un mètre jusqu’à présent. Les jauges des événements sont désormais limitées à 2 000 personnes.