Parti depuis la deuxième place sur la grille, le pilote monégasque a commis une erreur en fin de course qui l’a privé du podium. Max Verstappen (Red Bull) a remporté la course, devant son coéquipier Sergio Perez.

Cela aurait pu être bien pire. Mais Charles Leclerc n’a pas pu masquer sa frustration à l’issue du Grand Prix. « C’est une connerie de ma part, clairement. Je ne peux pas me permettre de faire une telle erreur quand les Red Bull sont meilleures que nous » a-t-il lancé, en référence à sa sortie de piste au tour 54, alors qu’il occupait la troisième place à ce moment-là de la course.

LIRE AUSSI : Flavio Briatore : « J’espère un magnifique championnat avec Ferrari comme protagoniste

En mesure de revenir sur Sergio Perez, le leader du championnat du monde a glissé sur le vibreur humide de la chicane de Variante Alta, percutant le mur, heureusement sans dégâts graves. Obligé de repasser par les stands pour changer son aileron, le Monégasque a dégringolé jusqu’au neuvième rang, avant de remonter petit à petit au classement jusqu’à la sixième place, laissant Red Bull signer un doublé qui relance le championnat.

Des points laissés en route

« Je m’en veux beaucoup, mais l’erreur est faite. Je vais analyser ça et passer à autre chose. Je savais qu’il fallait que je prenne les points disponibles, sans en faire trop. J’y suis plutôt bien arrivé durant le week-end. Je n’ai pas commis beaucoup d’erreurs depuis le début de la saison. Aujourd’hui, j’ai commis des fautes. Et j’aurais pu la payer encore plus cher. J’ai eu de la chance de repartir. »

LIRE AUSSI : Le Grand Prix de Monaco sera bien présent au calendrier après 2022

Prochain rendez-vous, dans quinze jours, pour le premier Grand Prix de l’histoire à Miami. Au championnat du monde, Charles Leclerc est toujours solidement en tête, avec 86 points, contre 59 points pour Max Verstappen, nouveau dauphin du Monégasque.