Alors que des rumeurs faisaient écho d’une incertitude autour de l’avenir du Grand Prix de Monaco, Michel Boeri, président de l’Automobile Club de Monaco, a tenu à faire taire les spéculations.

Au moment où le contrat liant la Formule 1 au Grand Prix de Monaco arrive à son terme à l’issue de la saison, les négociations pour le renouvellement de ce dernier seraient en cours selon Michel Boeri. À l’occasion de la réunion générale du corps des commissaires de l’Automobile Club de Monaco, le président de l’ACM a tenu à rassurer les fans.

Un contrat prolongé de trois ou cinq ans ?

« Je veux faire allusion à ce qu’on a pu lire dans la presse où l’on évoque des difficultés après cette édition 2022, c’est à dire dès l’année prochaine, pour continuer à organiser des Grands Prix. C’est faux. Nous sommes toujours en discussion avec eux et nous devons désormais concrétiser la signature d’un contrat. Je peux vous garantir qu’après 2022, le Grand Prix continuera d’avoir lieu. Je ne sais pas si le contrat portera sur trois ou cinq ans, mais c’est un détail. »

LIRE AUSSI : Les commissaires de l’ACM se préparent pour assurer la sécurité des Grands Prix

Cette année, le Grand Prix de Monaco se tiendra du 27 au 29 mai et sera organisé pour la première fois sur trois jours, du vendredi au dimanche.