Après une année 2020 très complexe à cause de la crise sanitaire, l’année dernière s’est révélée nettement plus avantageuse en Principauté.

Dans son dernier Observatoire du Commerce de détail 2021, publié le 26 août dernier, l’IMSEE est formel : si l’année 2020, malgré les nombreuses aides du Gouvernement, a sérieusement affecté le secteur en raison de la pandémie, l’année 2021 fut synonyme de reprise en Principauté.

Avec une augmentation de 10% des créations d’établissements, et une baisse des radiations par rapport à 2020, 2021 se distingue également par une croissance du chiffre d’affaires du secteur de 25% par rapport à l’année précédente, dépassant du même coup celle de 2019, établie à 14%.

Des résultats qu’il convient tout de même de mettre en perspective : à cause de la pandémie, de la fermeture des commerces dit « non-essentiels », des jauges et des restrictions de déplacement, le chiffre d’affaires du secteur a connu une baisse de 9,2% en 2020, soit la diminution la plus importante sur la décennie.

La hausse qui a suivi l’année suivante se positionne cependant comme la plus importante jamais observée depuis 2012, permettant au chiffre d’affaires du commerce de détail de s’approcher de la barre symbolique des deux milliards d’euros.

LIRE AUSSI : 2021, année de reprise économique selon l’IMSEE

L’habillement en tête de liste

La Principauté a aussi observé l’arrivée de 144 salariés supplémentaires dans le commerce de détail, passant ainsi de 2 816 à 2 960 professionnels entre 2020 et 2021, soit une progression générale de plus de 11% sur les dix dernières années.

Un constat très positif pour le secteur, dont près d’un commerce sur cinq est dédié à l’habillement. Le rapport constate par ailleurs que Monte-Carlo est sans conteste le quartier le plus actif du commerce de détail, comptabilisant à lui seul près de la moitié des établissements, dont la majorité est également liée à l’habillement.

commerce-detail-quartiers-monaco-imsee

Sur les deux autres marches du podium : la Condamine et Fontvieille. L’on retrouve en bas du classement le Larvotto et le Jardin Exotique, avec une trentaine de commerces chacun.

Une reprise extrêmement dynamique, qui place le chiffre d’affaires du commerce de détail à la quatrième place de ceux des grands secteurs d’activité de la Principauté. L’ensemble des résultats peut être consulté sur le site internet de l’IMSEE.

commerce-detail-chiffre-affaires-monaco-imsee