Analyse

LF2 : Que retenir de la première partie de saison du MBA ?

Durant-MBA
©Philippe Lombard - MBA

Pour sa première saison en deuxième division, le Monaco Basket Association impressionne, avec des résultats prometteurs pour un promu.

Une cinquième place (très) encourageante

Avec six victoires pour seulement trois défaites, dont deux lors des deux premières journées de championnat, le MBA a rapidement trouvé la bonne dynamique en ce début de saison.

Mais si les Monégasques occupent actuellement une reluisante cinquième place, Régis Racine et son staff préfèrent se montrer prudent, dans un championnat homogène où aucune équipe ne se détache réellement, en haut comme en bas du classement.

LIRE AUSSI : LF2 : Le Monaco Basket Association prêt à relever le plus grand défi de son histoire ?

« L’objectif reste le maintien, clame l’entraîneur du MBA. La première chose, en tant que promu, c’est d’aborder les matchs les uns après les autres, sans faire de calculs. Mais c’est vrai que l’appétit vient en mangeant. Si on continue d’exister dans ce championnat comme on le fait en ce moment, on pourra peut-être se fixer des objectifs à la hausse. »

Sans parler de jouer la montée pour sa première saison en LF2, le MBA pourrait rapidement valider son maintien. Pour ensuite se permettre de rêver en grand et d’offrir à ses supporters une première saison historique en deuxième division.

« On sait que l’on va désormais être attendu et que l’on ne va plus bénéficier de ce petit effet de surprise. Mais les filles ont envie de répondre présentes et de regarder vers l’avant. »

Une Ashunae Durant stratosphérique

Leader au rang des évaluations (23,6 de moyenne) et troisième meilleure marqueuse du championnat (16,8 points par match), l’Américaine ne cesse de montrer toute l’étendue de son talent.

« Elle arrive d’une division inférieure, elle avait tout a prouvé mais on peut voir qu’elle le vit très bien, constate son entraîneur. Elle s’est rapidement mise au niveau de la ligue et elle polarise désormais l’attention de toutes les équipes. »

LIRE AUSSI : PORTRAIT. Éric Elena, le basket féminin à Monaco, c’est lui

Avec presque un double-double de moyenne – Ashunae Durant compile également 9,8 rebonds – l’ailière monégasque qui a grandement contribué à la montée du MBA la saison dernière reste sur une prestation XXL.

Avant la trêve, Ashunae Durant a porté les siennes vers le succès face au Champagne Basket avec 25 points, 9 rebonds et 4 passes décisives. Avec une Durant aussi inspirée, le MBA peut voir en grand dans cette deuxième partie de saison.

Un Régis Racine parfaitement bien intégré

Pour ses premières semaines passées sur le banc du MB, l’ancien meneur international français a rapidement trouvé la bonne formule avec un groupe renouvelé à 70% à l’intersaison.

À la tête d’une équipe composée de plusieurs jeunes joueuses, Régis Racine a réussi à exploiter le potentiel de ses joueuses et à tirer la quintessence de son groupe, qui lui rend plutôt bien avec cette cinquième place à la trêve.

« Ce championnat me rappelle mes années en Pro B, sourit-il. Je suis dans mon élément. »


La blessure de Victoria Majekodunmi, seule ombre au tableau

C’est la mauvaise nouvelle de ce début de saison du côté du MBA. Joueuse cadre de l’effectif de Régis Racine, l’arrière internationale française 3×3 s’est blessée lors du dernier match de l’année 2022 face à Reims (82-80).

Victime d’une rupture totale du ligament croisé antérieur et d’une fissure du ménisque du genou droit, Victoria Majekodunmi (25 ans) devrait être absente de longs mois. Sa saison est d’ores et déjà terminée.

« Pour l’instant rien n’est figé, nous a assuré Régis Racine quant au remplacement de la meneuse française pour cette deuxième partie de saison. Nous allons voir comment le groupe réagi à son absence et nous verrons s’il est nécessaire de prendre un joker médical ou pas. »