Analyse

Ligue 1 : L’AS Monaco démarre 2023 sous les meilleurs auspices

as monaco brest
© AS Monaco

Pour leur grand retour au stade Louis II après la trêve de la Coupe du monde, les Monégasques ont enchaîné une deuxième victoire consécutive face au Stade Brestois (1-0).

Le match : 1-0

L’AS Monaco ne pouvait pas rêver mieux. Après leur victoire face à l’AJ Auxerre mercredi (2-3), les hommes de Philippe Clement ont remis ça ce dimanche après-midi, devant leur public, en s’imposant logiquement face à des Brestois qui n’ont pas trouvé la solution face au bloc monégasque.

Dominateurs en première période, les Rouge et Blanc se sont procurés de nombreuses occasions, à commencer par une demi-volée parfaitement dosée par Mohamed Camara, qui a terminé sa course sur le poteau de Marco Bizot (12′).

Après deux frappes dangereuses mais pas cadrées signées Aleksandr Golovin (15′) et Eliesse Ben Seghir (30′), le portier du Stade brestois a dû s’employer à nouveau en détournant d’une claquette une superbe tête de Krépin Diatta sur un centre brossé de Caio Henrique (32′).

Avant une ultime occasion franche monégasque, où Marco Bizot a repoussé une frappe à ras de terre de Krépin Diatta, que Ben Seghir a bien failli reprendre, mais sa frappe après une roulette magnifique a fui le cadre (45+3′).

Au retour des vestiaires, les Monégasques ont rapidement été récompensés de leurs efforts, en ouvrant le score grâce à Aleksandr Golovin (voir ci-dessous), auteur d’une frappe sublime à l’entrée de la surface de réparation (54′).

Une délivrance qui n’a pas été suivie d’une fin de match à sens unique, puisque les coéquipiers d’Axel Disasi se sont fait quelques frayeurs, sans parvenir à faire le break. Quelques minutes seulement après le but de Golovin, les Brestois ont bien failli égaliser sur une tête de Jérémy Le Douaron, bien détournée par Alexander Nübel (57′).

En fin de match, les visiteurs ont poussé et ont même trouvé la barre transversale sur une tête de Steve Mounié (84′). Mais l’AS Monaco n’a pas craqué et a réussi à conserver son avantage.

Une dixième victoire cette saison qui permet aux Monégasques de continuer leur remontée au classement, en attendant les autres rencontres de cette 17e journée de Ligue 1. Prochain rendez-vous, samedi prochain (18h) en Coupe de France face à Rodez.

Le joueur : Aleksandr Golovin a délivré les siens

Véritable dépositeur du jeu monégasque tout au long de la partie, l’international russe a été à l’origine de nombreuses offensives monégasques, en plus d’avoir nourri une belle complicité avec le jeune Eliesse Ben Seghir.

Si sa frappe enroulée en première période (15′) n’a pas attrapé le cadre, au retour des vestiaires, c’est lui qui a débloqué la rencontre d’une frappe cette fois parfaitement enroulée à l’entrée de la surface de réparation qui n’a laissé aucune chance à Marco Bizot (54′).

Aleksandr Golovin © AS Monaco

Sa quatrième réalisation cette saison en Ligue 1, qui a permis à l’AS Monaco de repartir avec les trois points de la victoire. Sorti sous les applaudissements du public au moment de son remplacement par Ismaël Jakobs (78′), Aleksandr Golovin a fait un match plein, même s’il a peu pesé dans les duels (38%), à l’image de ces nombreuses prestations abouties avant la trêve.

Le chiffre : 7

C’est la septième fois cette saison que l’AS Monaco s’impose toutes compétitions confondues sans encaisser le moindre but.

La phrase : « Important d’enchaîner avec cette deuxième victoire »

Ruben Aguilar : « L’important est d’avoir enchaîné avec cette deuxième victoire, la première de l’année. On s’est fait un peu peur sur la fin, ils ont dominé, mais nous avons su répondre présent dans les duels. On a manqué un peu d’efficacité en première période. Si on en met quatre, ce n’est plus le même match. Mais nous retenons l’essentiel, la victoire. »