Publicité »
Brève

La Fondation Prince Albert II annonce ReOcean Fund, fonds d’investissement pour protéger les océans

prince Albert II lancement re ocean fund
Le Prince Albert II était présent pour le lancement de Re.Ocean Fund. © JC Vinaj - FPA2

Le lancement s’est déroulé pendant la Monaco Ocean Week qu’accueille la Principauté du 20 au 26 mars.

La Monaco Ocean Week poursuit sa mise en avant de nos océans et des enjeux environnementaux qui les entourent. Chaque année, les rencontres, débats et actions menés pendant la Monaco Ocean Week apportent de nouvelles initiatives. Ce mardi, la Fondation Prince Albert II (FPA2) est entrée en scène avec une annonce particulière, en présence du Prince Albert II : le lancement d’un fonds d’investissement privé.

Publicité

Le développement par l’investissement

Ce fonds porte un nom, celui de ReOcean Fund et est mené par la FPA2 et Monaco Asset Management, acteur de la place financière monégasque qui gère plus de trois milliards de dollars d’actifs financiers. Le projet a l’objectif d’investir pour favoriser le développement des entreprises qui visent à réduire les principales sources de pollution dans l’océan, de protéger les écosystèmes, changer notre manière de produire l’alimentation issue de la mer ou encore de voyager à travers l’océan. L’initiative s’impose notamment comme soutien de l’Objectif de Développement Durable n°14 des Nations-Unies, nommé Vie aquatique. Derrière ce nom, la volonté de garder les océans propres.

Faites un don et participez à la protection de la biodiversité marine

Publicité »

La première ambition de ReOcean Fund est celle d’un investissement de 100 millions d’euros dans différentes entreprises innovantes. « La création de ReOcean Fund s’inscrit dans la continuité des actions menées depuis de nombreuses années par la Fondation Prince Albert II de Monaco », a souligné Olivier Wenden, président de la FPA2. Créée en 2006, la Fondation a d’ores et déjà soutenu plus de 750 projets autour de la santé planétaire et accordé plus de 100 millions d’euros de subventions.