Publicité »
Vidéo

La compagnie easyJet prédit notre façon de voyager… en 2070

easyjet 2070
Selon les experts, les fauteuils des avions seront adaptés à notre morphologie - © TaylorHerring

Voyages dans le temps, passeports basés sur le rythme cardiaque, repas imprimés en 3D…

Comment voyagerons-nous dans cinquante ans ? A quoi ressembleront les avions du futur ? Quelles avancées technologiques modifieront notre façon de nous déplacer à travers le monde ? La compagnie aérienne fondée par le résident monégasque Sir Stelios Haji-Ioannou, easyJet, s’est posé ces différentes questions et a apporté quelques éléments de réponse.

Publicité

Des réponses basées sur des conclusions d’experts dans les domaines de l’aérospatial, de l’innovation et de l’ingénierie, qui ont partagé leurs prédictions pour l’année 2070 dans un rapport.

Parmi les grands changements que l’humanité connaîtra, selon les experts : le voyage dans le temps grâce à la réalité virtuelle. Les diverses avancées technologiques pourraient nous permettre de revivre artificiellement les grands moments de l’Histoire.

easyjet 2070 voyage temps
Grâce à l’intelligence artificielle, nous pourrons voyager dans le temps – © TaylorHerring

Des taxis volants, des chambres d’hôtel personnalisées…

Pour ce qui concerne les voyages réels, ces derniers seront marqués notamment par la fin du passeport tel que nous le connaissons. Fini le stress à l’idée de le perdre ou de l’oublier à la maison : selon les scientifiques, notre passeport à l’avenir sera notre rythme cardiaque. Les battements de notre cœur permettraient ainsi de nous identifier, car ils seraient propres à chacun, au même titre que les empreintes digitales.

Publicité »
easyjet 2070 passeports rythme cardiaque
Chaque rythme cardiaque est unique et constitue donc le passeport de demain – © TaylorHerring

Fini également l’angoisse d’arriver en retard à l’aéroport à cause des bouchons, ou les frais de parking. Des taxis volants e-VTOL prendront en charge les passagers chez eux et les conduiront directement à l’aéroport.

Une fois à bord de l’avion, la cabine promet d’être bien différente de celle d’aujourd’hui. Les rangées de sièges étroits et rigoureusement identiques devraient laisser place à des fauteuils ergonomiques et biomimétiques qui s’adapteront automatiquement à notre morphologie (taille et poids) et à notre température corporelle, pour garantir le meilleur des conforts. Ces sièges seront par ailleurs équipés, afin de proposer aux voyageurs leurs divertissements préférées, sans se soucier des problèmes de batterie ou des téléchargements à effectuer en amont.

Une fois arrivés à destination, oubliez les menus imposés dans votre hôtel. Un buffet imprimé en 3D vous permettra de commander n’importe quel plat pour le petit-déjeuner, déjeuner ou dîner, selon vos goûts, votre envie du moment ou votre régime alimentaire. Au-delà du plaisir gustatif, ce dispositif permettrait de réduire considérablement le gaspillage.

Publicité »
easyjet 2070 buffet 3D
Du petit-déjeuner au dîner, les hôtels proposeront des buffets en trois dimensions – © TaylorHerring

Les hôtels pourraient d’ailleurs proposer de nouveaux services, tels que des chambres connectées et personnalisées, des concierges holographiques pour vous assister ou encore des vêtements imprimés en 3D sur place et recyclables, pour voyager sans valises.

3 Britanniques sur 4 convaincus

La compagnie aérienne a par ailleurs interrogé un panel de voyageurs. Selon elle, 75% des Britanniques ont déclaré que ces avancées technologiques les inciteraient à davantage voyager.

Si toutes ces prédictions semblent à l’heure actuelle émaner d’un livre de science-fiction, la compagnie easyJet est formelle : ce rapport est on ne peut plus sérieux. Il a d’ailleurs été rédigé par un collectif de scientifiques : le Professeur Birgitte Andersen, de l’Université de Londres et PDG du Big Innovation Centre, le Docteur Melissa Sterry, scientifique et théoricienne, les futurologues Shivvy Jervis et le Docteur Patrick Dixon, le Professeur Graham Braithwaite, Directeur des Systèmes des Transports à l’Université de Cranfield, ainsi que Nikhil Sachdeva, Directeur de l’aérospatial, de la défense et de l’aviation durable pour le cabinet-conseil Roland Berger.

« L’innovation est dans notre ADN et nous nous mettons au défi de penser grand et de voir comment nous pouvons rendre le voyage plus simple pour les gens à travers l’Europe, non seulement aujourd’hui mais aussi pour les générations à venir. Des passeports biométriques basés sur le rythme cardiaque, jusqu’aux expériences de voyage dans le temps : voyager en 2070 sera certainement très différent et bien sûr très excitant », a commenté Johan Lundgren, PDG d’easyJet.