Publicité »
Analyse

Balogun, Zakaria, Singo… Quel bilan tirer du mercato de l’AS Monaco ?

Folarin-Balogun
Folarin Balogun est arrivé cet été sur le Rocher pour 30 millions d'euros (Photo © AS Monaco)

Leader du championnat et toujours invaincu après quatre journées, l’AS Monaco réalise un début de saison étincelant, dans le sillage d’un mercato ambitieux.

Un homme à lui seul symbolise le renouveau monégasque. Après une première saison difficile sur le Rocher (20 matchs, 1 but), bien loin des attentes placées en lui, Takumi Minamino revit en ce début de saison.

Publicité

Sous les ordres d’Adi Hütter, un entraîneur qu’il connaît bien pour l’avoir côtoyé au Red Bull Salzbourg, l’international japonais s’est imposé comme un rouage incontournable de cet AS Monaco 2023-2024, au point d’être aujourd’hui considéré comme une recrue à part entière.

Un renouveau symbolisé par Adi Hütter et Takumi Minamino, mais également par un recrutement audacieux, mené de mains de maître par Thiago Scuro, arrivé cet été en Principauté au poste de directeur du football pour succéder à Paul Mitchell.

Publicité »

Et pour son premier mercato monégasque, le Brésilien a frappé un grand coup, en faisant un recrutement ciblé, favorisant la qualité à la quantité, bien soutenu sans faille par le président Dmitri Rybolovlev, qui a encore aidé le club financièrement au début du mercato.

Le président est en effet bien présent cette saison. Il était au stade Louis II au match à domicile, avec le Prince Albert II, ainsi qu’à l’entrainement de l’équipe, avec Thiago Scuro.

Comme l’a mentionné le directeur sportif lors de la présentation de Folarin Balogun, Dmitri Rybolovlev a été « très présent dans les discussions » des transferts. Son implication dans le renouvellement de l’AS Monaco porte déjà ses fruits et se reflète sur les résultats des premiers matchs de championnat.

Un recrutement ambitieux, mêlant jeunesse et expérience

Avec 83 millions d’euros investis sur ce mercato estival avec l’arrivée de cinq recrues (Wilfried Singo, Folarin Balogun, Mohammed Salisu, Philipp Köhn et Denis Zakaria), l’AS Monaco a affiché ses ambitions pour répondre au mieux aux demandes d’Adi Hütter et son schéma de jeu en 3-4-2-1.

Publicité »

L’arrivée de Balogun pour 30 millions d’euros (plus des bonus d’environ 10 millions d’euros), devenu le cinquième plus gros achat dans l’histoire du club, en est la preuve. À Monaco, cette saison, on veut rêver en grand, pour replacer enfin le club à sa place, sur le podium de Ligue 1 et en Ligue des champions l’année prochaine.

Je ne veux pas parler de Monaco, qui dépense en un jour peut-être deux à trois fois ce que nous avons dépensé

Paulo Fonseca, entraîneur du LOSC

De quoi faire des envieux chez certains entraîneurs, à l’image de Paulo Fonseca, technicien du LOSC, qui a regretté le manque de moyens de son club par rapport aux autres grands clubs du championnat, dont l’AS Monaco.

« Je ne veux pas parler de Monaco, qui dépense en un jour peut-être deux à trois fois ce que nous avons dépensé, a-t-il déclaré en conférence de presse.

C’est déjà dur de lutter contre Monaco et ces équipes car elles investissent beaucoup. Je comprends les limites du club. Mais nous devons être réalistes. Nous n’avons pas les mêmes moyens que les autres. »

Si Mohammed Salisu n’a pas encore fait ses grands débuts avec le maillot rouge et blanc, la faute à une blessure à l’aine, certaines recrues ont déjà laissé entrevoir de belles promesses. Wilfried Singo le premier, qui en seulement trois matchs, s’est déjà rendu indispensable dans la défense à trois monégasques.

Publicité »

Singo déjà indispensable, Salisu pas encore revenu

Solide et décisif face à Lens, l’international ivoirien fait déjà figure de pari gagnant, en attendant de voir s’affirmer les deux recrues stars de ce mercato : Folarin Balogun et Denis Zakaria. Le premier a fait sa première apparition face à Lens et a déjà failli marquer, alors que le second a pour l’instant essentiellement été utilisé comme défenseur central pour pallier aux blessures.

De son côté, Philipp Köhn n’a pas encore eu beaucoup d’occasions de s’illustrer, mais le portier suisse affiche déjà de meilleures garanties que son prédécesseur Alexander Nübel et reste sur un clean sheet face à Lens, après un premier face à Strasbourg.

Avec l’éclosion du jeune Soungoutou Magassa, titularisé par Adi Hütter lors des quatre premiers matchs, la renaissance de Takumi Minamino, l’affirmation de Mohamed Camara, l’assurance des leaders comme Wissam Ben Yedder et Alexander Golovin et l’intégration express des recrues estivales, c’est un Monaco rafraîchissant qui semble lancé sur une voie royale à quelques mois de son 100e anniversaire, qui sera célébré le 23 août 2024.

Pour le plus grand bonheur des supporters monégasques, qui n’ont pas manqué de saluer le travail effectué par le club cet été, et valider définitivement le premier mercato de l’ère Thiago Scuro, qu’ils estiment comme « le meilleur de l’ère Rybo depuis le recrutement de Falcao, James et Mouti… »

« Je suis étonné par la qualité du mercato par rapport aux années précédentes, nous a explique Laurent Maire, président du Club des Supporters de Monaco. Ce sont des joueurs que l’on ne connaissait pas forcément, à part Denis Zakaria, mais qui ce sont rapidement intégrés dans l’équipe, en ne jouant pas forcément à leur poste pour certains. En plus de cela, nous avons enfin un gardien qui tient la baraque. »

Si Laurent Maire regrette peut-être l’arrivée d’un défenseur central supplémentaire, « si Tosin Adarabioyo avait signé, on serait sur un mercato parfait », le président du Club des Supporters de Monaco accorde toute sa confiance à Thiago Scuro. « Je pense que les dirigeants ont préparé cette équipe en pensant déjà à la saison prochaine. Cette équipe a déjà un niveau Coupe d’Europe. »

Publicité »

Un retour en Ligue des champions, le rêve ultime de tous les supporters monégasques.

Privacy Policy