Publicité »
Brève

Our Ocean : La Fondation Prince Albert II s’engage pour la mer Méditerranée

Prince-Albert-II-Our-Ocean
© Axel Bastello / Palais Princier

Du 15 au 17 avril se déroulait le sommet « Our Ocean » à Athènes. Réunissant aussi bien des décideurs politiques, des représentants du secteur privé et de la société civile, l’évènement était l’occasion de faire avancer la question de la préservation des océans.

Pas moins de 120 gouvernements du monde entier ont fait le déplacement y compris Monaco à travers la Fondation Prince Albert II qui s’attèle depuis sa création à préserver les mers et les océans.

Publicité

« La mer Méditerranée souffre d’une triple crise : climatique, de perte de biodiversité et de pollution plastique » soulignait au micro de Monaco Info Olivier Wenden, vice-président et administrateur délégué de la Fondation Prince Albert II. Pour répondre à ce terrible constat, les aires marines protégées représentent « l’un des meilleurs atouts pour répondre à cette triple crise tout en apportant des solutions économiques aux communautés locales » expliquait Olivier Wenden.

60 millions pour l’objectif ambitieux du 30×30

Défini lors de la COP 15 sur la biodiversité en 2022, l’objectif 30×30 vise à préserver 30% des terres et 30% des mers sur notre planète. Un objectif ambitieux mais difficilement atteignable puisque pour réussir, il faudrait créer 40 nouvelles aires marines protégées par jour jusqu’en 2030 selon Enric Sala, explorateur au National Geographic.

Publicité »

Aujourd’hui, seuls 8,33% de la surface de la mer Méditerranée est protégée par des aires marines. C’est pourquoi le Souverain a annoncé que sa Fondation, aux côtés d’autres donateurs privés et publics, allait s’engager à verser 60 millions de dollars sur les 277 millions nécessaires afin de parvenir à préserver les 30% promis d’ici 2030.

« Les efforts de protection de la mer Méditerranée se sont multipliés au fil des ans, mais pas assez rapidement. (…) Une action urgente est nécessaire à tous les niveaux si nous voulons atteindre cet objectif ambitieux. Avec cet engagement, les donateurs privés et publics appellent les autres à se joindre à l’effort » commentait le Prince Albert II.

Publicité »

La Grèce a elle aussi montré l’exemple en annonçant, dès l’ouverture du sommet, créer deux nouvelles aires marines protégées sur son territoire.


Plus d’informations : Fondation Prince Albert II