C’est officiel. La magistrate Sylvie Petit-Leclair, en provenance de Caen, rejoindra le parquet de Monaco dès le mois de septembre.

Sylvie Petit-Leclair vient d’être officiellement nommée procureure générale de Monaco, en remplacement de Jacques Dorémieux, parti à la retraite le 31 mai dernier. Le choix du souverain a été validé par le Conseil supérieur de la magistrature. Elle rejoint une institution propre à la principauté qui bénéficie du renfort de fonctionnaires détachés par la France. La magistrate supervisera un parquet et trois autres magistrats chargés d’intervenir dans toutes les juridictions, y compris administratives et institutionnelles. A Monaco en effet, le procureur général s’occupe aussi de l’action publique, comme la protection des personnes vulnérables, la réception des plaintes ou encore la tenue de l’état-civil. Une expérience supplémentaire pour cette magistrate de 63 ans qui n’en manque pas.

Une solide expérience internationale

Sylvie Petit-Leclair a notamment à son actif une solide expérience internationale d’une quinzaine d’années. Elle a ainsi représenté la France, de 2011 à 2014, au sein d’Eurojust, l’agence chargée de renforcer l’entraide judiciaire entre les États européens. Elle fut également magistrat de liaison aux Pays-Bas, entre 1999 et 2003 et au Royaume-Uni, de 2007 à 2010.

Diplômée d’une maîtrise de droit privé de l’université de Nancy, celle qui exerça également au parquet de Papeete, en Polynésie française, a occupé des postes au parquet général de Paris, à Châteaudun, à Sannois, à Vanves. Elle a aussi été procureure de la république adjoint près le tribunal de grande instance de Versailles.

Sylvie Petit-Leclair, mariée et mère d’un enfant, sera installée dans ses fonctions au cours de l’audience solennelle de rentrée judiciaire du 1er octobre prochain. Mais elle rejoindra la principauté dès le mois prochain après quatre années passées à Caen.