Monaco Yacht Show (MYS), les superyachts envahissent le Port Hercule de Monte-Carlo

Monaco Yacht Show (MYS), les superyachts envahissent le Port Hercule de Monte-Carlo

Le plus grand salon du superyacht reprend ses quartiers à Monte Carlo pour une 28e édition. Du 26 au 29 Septembre, pas moins de 120 embarcations de plus de 25 mètres de longueur s’exhibent donc au Port Hercule devant un public de près de 30 000 visiteurs.

Incontestable leader des évènements réservés à la plaisance, le Monaco Yacht Show (MYS) est LE rendez-vous annuel de toute la profession. En effet, depuis 1991, c’est bien l’évènement à ne pas rater pour tous les plus grands constructeurs navals, qui pendant 4 jours, exposent une flotte (de superyachts) de 3 milliards d’euros.  Son atout principal : la carte de l’exclusivité, dont le MYS joue habilement, notamment avec 40 nouveaux modèles en première présentation mondiale chaque année.

De quoi créer l’évènement et pointer une nouvelle fois, l’attention une l’élite sur la Principauté. Car, au-delà de son statut d’incontournable de la Méditerranée, le Rocher est depuis longtemps, une destination phare des propriétaires de yachts. Une résidence donc naturelle pour la plus grande manifestation du superyacht.

Cependant, si Monaco et yachting lifestyle, semble une association évidente, le MYS demeure avant-tout le festival bien orchestré d’une industrie extraordinaire, où se mêle luxe, expertise et lifestyle nautique.

Le Monaco Yacht Show (MYS), un évènement extraordinaire pensé pour une clientèle haut de gamme

Prix du pass : 300 euros pour les particuliers (par jour), et 1000 euros pour les professionnels (pour les 4 jours). On l’aura compris, loin d’être un salon ordinaire, le MYS est définitivement une manifestation hors du commun. Il constitue surtout une expérience (très) haut de gamme, proposée sur un espace 42 000 mètres carrés, du mythique Port Hercules. Une logistique impressionnante, combinée à une gamme de services premium est donc mise en place pour l’occasion. Objectif : séduire les futurs acheteurs. Ceux-ci devraient d’ailleurs venir nombreux. En effet 30 000 participants sont attendues cette année. Ils viendront à la rencontre de 580 entreprises et marques, crème de la crème du luxe et du yachting. Constructeurs, prestataires nautiques, yacht designers, mais aussi fabricants de voitures de prestiges, bateaux tenders, jets et hélicoptères privés sont tous au rendez-vous pour ce gigantesque salon.

Résolument orienté vers une élite sociale, le MYS rassemble propriétaires de yachts, pontes de l’industrie et futurs acheteurs ou affréteurs. Les derniers cités font d’ailleurs l’objet d’un traitement tout particulier. Le Monaco Yacht Summit, qui se tient la veille de l’ouverture officielle, en est le parfait exemple. Organisé pour la 3e fois, l’évènement est réservé à la clientèle finale. Le but ? Offrir aux prospects des moments d’échanges privilégiés avec les meilleurs experts, afin de mieux préparer leur visite du salon. En addition de cet avant-goût, un programme VIP : The Saffire Experience. Une expérience « sur-mesure », qui comprend un accès à un service de conciergerie chargée d’organiser les visites de yachts, ainsi qu’une invitation au Gala d’ouverture (le 25 septembre) entre autres choses. Bateaux navette, transferts hélicoptères, et voiturettes de golf seront également à disposition des visiteurs (même hors programme Saffire).

Le MYS est donc manifestation pensée en vue de répondre aux attentes d’acheteurs spécifiques certes, mais il semble également conçu pour attirer une jeune clientèle, nouvelle cible de l’industrie.

L’acquisition de jeunes acheteurs, au centre des préoccupations du MYS et de l’industrie

Comment attirer une nouvelle vague de futurs acheteurs ? Telle était la question au centre des préoccupations de l’industrie mais aussi du Monaco Yacht Show pour cette édition 2018. En effet, le yachting ne faisant exception, l’industrie se voit elle aussi, confrontée au défi marketing posé par les « millenials » (jeune génération). Cible complexe, codes divergents, les jeunes acheteurs ne cessent d’amener les marques à repenser leur stratégie. L’International University de Monaco et le constructeur Rossinavi se penchent d’ailleurs sur ces jeunes prospects au travers d’une étude qui révèle leurs particularités.

Technologie, innovation, et environnement sont par exemple quelques-unes de leurs nombreuses priorités mises en exergue. Aspects que le constructeur italien s’est donc intelligemment attelé à intégrer dans une gamme de superyachts spécifiquement dirigée vers cette cible. De même, l’aspect sport et aventure semble être préféré au confort du luxe, la jeune clientèle cherchant avant tout à faire un achat moderne et surprenant. Autre particularité notable : à la différence de la génération précédente, le yachting s’apparenterait davantage à un passe-temps occasionnel qu’à une passion. Le vaisseau n’étant qu’une facette d’un mode de vie à toute vitesse. Il est donc perçu un moyen plus qu’une fin, comme une sorte de pied-à-terre flottant lors de grands rendez-vous.

Cependant, c’est aussi un public peu attiré par l’achat, qui apparaît plus intéressé par le lifestyle affilié, que par l’activité elle-même. Le MYS l’a très bien compris, et présente à cet effet pour la seconde fois une section « Tenders & Toys ». Spécialement créé en vue d’attirer la jeune clientèle, l’espace présente un autre aspect du yachting à travers la mise en lumière des tenders les plus modernes. Effectivement, loin d’être de simples extensions du yacht, ils représentent surtout pour une très jeune clientèle, la chance de faire partie du prestigieux club des clients du superyachting.

 

 

 

Laissez un commentaire