TMC signe la Charte pour la Transition Energétique

TMC signe la Charte pour la Transition Energétique

Jeudi dernier, Céline Nallet, Directrice Générale des chaînes de la TNT du groupe TF1 (TMC, TFX et TF1 Séries films), a signé, au nom de TMC (Télé Monte-Carlo), la Charte d’engagement du Pacte National pour la Transition Energétique.

La Charte pour la Transition Energétique compte un signataire de plus. TMC, qui rejoint la SBM et le Théâtre Princesse Grace, a pris part au Pacte National en présence notamment de la Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, Marie-Pierre Gramaglia, du Ministre d’Etat Serge Telle et, d’Annabelle Jaeger-Seydoux, Directeur de la Mission pour la Transition Energétique.

Le Ministre d’Etat s’est réjoui de cette nouvelle adhésion au Pacte, désignant l’engagement de TMC tel «une signature particulièrement symbolique et importante dans le cas de cette chaîne emblématique pour nous, par son histoire, son rayonnement et son dynamisme». 

En signant la Charte, la chaîne s’engage à contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (de 50%) de la Principauté d’ici 2030, pour ensuite viser l’objectif carbone en 2050. Pour ce faire, TMC diminuera le nombre de déplacements professionnels au profit de la visioconférences entre les équipes parisiennes et monégasque. Le développement du télétravail et des équipement à meilleure efficacité énergétique s’inscrivent également parmi les moyens mis en place par la chaîne.

«le Prince Souverain avait la volonté que la Principauté s’engage à atteindre l’objectif carbone en 2050. Avec l’adhésion au Pacte National pour la Transition Energétique, chacun agit individuellement et collectivement pour aller en ce sens» aura d’ailleurs rappelé Serge Telle, Ministre d’Etat

Mis en place en janvier dernier, le Pacte National pour la Transition Energétique, vise l’engagement de toute la communauté monégasque pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Pacte compte à présent 700 signataires, dont le Prince Albert II et le Gouvernement Princier.