Le système FlySafe, mis en place à Monaco, présenté lors de l’Assemblée de l’Aviation Civile Internationale

Le système FlySafe, mis en place à Monaco, présenté lors de l’Assemblée de l’Aviation Civile Internationale

Lors de l’Assemblée de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale, des représentants de la Principauté ont pu présenter FlySafe, un système permettant de gérer l’identification et la régulation des drones dans l’espace aérien monégasque, mis en place depuis cet été.

Depuis cet été, la Principauté s’est dotée d’un outil d’organisation de son espace aérien spécifiquement dédié aux appareils sans pilotes, autrement dit, aux drones. Un système de régulation appelé FlySafe, mis au point par la société française Air Space Drone, qui permet de gérer en temps réel ces engins volants autonomes. Une technologie nouvelle et innovante qui a été présentée au Canada lors de la 40ème Assemblée de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) qui se tenait du 24 septembre au 4 octobre. Cette présentation a été organisée au consulat général de Monaco à Montréal, notamment devant Fang Liu, Secrétaire Générale de l’OACI et des représentants de la Principauté.

Un outil d’identification et de régulation

Un moment important qui a permis d’échanger autour d’enjeux prégnants, car les aéronefs télépilotés cohabitent de plus en plus avec les aéronefs classiques. À Monaco, FlySafe permet désormais d’identifier les appareils en vol, mais aussi leurs trajectoires et plans de vol. Il donne également le moyen de contacter les télépilotes si jamais leurs appareils s’approchent de zones interdites, comme le palais princier. Cet outil, qui devrait encore évoluer, a permis d’établir des contacts entre l’aviation civile monégasque et d’autres pays souhaitant s’y intéresser de plus près et susceptibles de faire également appel à Air Space Drone à l’avenir.