Les salariés de l’usine de cosmétiques Lancaster à Monaco en grève

Les salariés de l’usine de cosmétiques Lancaster à Monaco en grève

Le 6 novembre 2019, plusieurs employés de la manufacture Lancaster ont cessé le travail pour manifester. Le mouvement a été organisé en contestation du plan social annoncé par la direction. Il paralyse la production depuis hier matin.

Située dans le quartier de Fontvieille, l’usine Lancaster de Monaco fabrique des soins cosmétiques et d’hygiène. Elle compte notamment parmi ses clients de prestigieuses marques de luxe comme Calvin Klein, Chloé ou Rimmel. Fondée en 1946, la société voit son histoire marquée par l’appui de la princesse Grace Kelly dans le succès de ses produits. Depuis quelque temps, le groupe Coty propriétaire de Lancaster envisageait des mesures pour maintenir la compétitivité du site de Monaco. En octobre, la direction confirmait pourtant son importance devant les inquiétudes des syndicats. Ce qui ne l’a pas empêché d’annoncer finalement un plan de licenciement économique pour 24 personnes.

Une solidarité du personnel

Assez rare dans le paysage monégasque, l’action des manifestants a pour but de dénoncer le plan social. Pour le délégué syndical et du personnel, Salvatore Sirangelo, l’usine est toujours bénéficiaire. Certes, la production a ralenti, mais les fluctuations ne sont pas rares. Elles n’avaient jamais eu de répercussions sur le personnel auparavant. Il explique également que la direction a refusé les demandes de chômage technique. La grève est donc un moyen de s’opposer à cette restructuration et au licenciement de 10 % des effectifs.