Confrontées à la pandémie de Covid-19 ainsi qu’au confinement instauré le 16 mars dernier, les institutions culturelles monégasques, comme tout lieu accueillant du public, ont dû s’adapter. Mais comment se réinventer en si peu de temps tout en devant composer avec de multiples contraintes ? En instaurant de nouvelles formes de partage afin de continuer à diffuser et faire vivre art et culture sous toutes leurs formes.

Ainsi, si vous n’aviez pas encore eu l’occasion de découvrir les musées monégasques, d’applaudir un ballet, un opéra ou d’assister à une représentation de l’Orchestre philharmonique, il vous est désormais possible d’assouvir ces envies depuis votre domicile.

Musée d’Anthropologie Préhistorique Monaco
S’il n’est, à ce jour, pas prévu de pouvoir visiter virtuellement les collections du musée, ce dernier a néanmoins mis en place diverses ressources sur ces réseaux sociaux. Grands et petits sont quotidiennement amenés à y retrouver lectures pédagogiques telles que celles sur les « Fortifications médiévales et modernes des villes méditerranéennes », présentation ciblée de pièces et collections phares, quizz pour enrichir ses connaissances mais aussi coloriages et jeux pour emmener les plus jeunes à la découverte du passé.

@mapmonaco

Musée des timbres et des monnaies
Installé en plein cœur de Fontvieille, ce musée ouvert en janvier 1996, se veut l’écrin des collections philatéliques et numismatiques du Prince de Monaco, renommées dans le monde entier. Passionnés et curieux peuvent, durant le confinement, contempler timbres rares et trouvailles monétaires faites sur le territoire de la Principauté, en optant pour la visite virtuelle mise en place sur le site du musée. Chacun disposera du temps de contemplation de son choix, se déplaçant librement entre les allées et sans gêne aucune. Un excellent avant-goût avant une seconde visite sur place lorsque le moment sera à nouveau propice.

Nouveau Musée National de Monaco
Avec une collection permanente de plus de 10.000 œuvres réalisées entre les 19ème et 21ème, la Villa Sauber tout comme la Villa Paloma constituant le Nouveau Musée National de Monaco, accueillent également -et de façon récurrente- différentes expositions. Avant le confinement, Variations – Les décors lumineux d’Eugène Frey lancée en février, permettait d’appréhender sa technique scénographique inscrite dans la lignée des théâtres d’ombres et développée sur la scène de l’Opéra de Monte-Carlo jusque dans les années 30. Bien que l’exposition soit toujours maintenue jusqu’au 30 août prochain, le NMNM permet à qui le désire, d’expérimenter cette technique depuis son domicile. Sur sa page Facebook, le NMNM a notamment mis en place, chaque samedi, différents ateliers à réaliser chez soi (monter son théâtre d’ombres, s’essayer au stop motion, …). Toujours sur ce réseau, il est aussi possible d’en apprendre plus sur Eugène Frey au travers d’histoires et anecdotes ainsi que diverses ressources culturelles vers lesquelles le NMNM renvoie.

@nmnmonaco

Musée océanographique de Monaco
Rendre visite aux tortues marines ? Rencontrer les plus de 200 espèces d’invertébrés et les centaines de coraux qu’hébergent les aquariums du musée ? Faire connaissance se fera non pas devant une vitre, mais devant votre écran, le musée ayant mis en place une visite virtuelle donnant un excellent aperçu même si l’expérience est, évidemment, moins prenante et étonnante. Songeant toujours à ses plus jeunes visiteurs, le musée met à disposition un coin enfants sur son site composé de fiches pédagogiques complètes et thématiques (corail, tortues, …) ainsi qu’un carnet de coloriages pour les plus petits. Une offre ludique régulièrement étoffée.

@oceanomonaco

Vivez l’Océan depuis chez vous grâce au Musée océanographique

La Grotte de l’observatoire et le jardin exotique
Près de deux mois de confinement, et des envies de se mettre au vert. A défaut de profiter des espaces fleuris, le site du Jardin exotique invite à longer virtuellement les dizaines de variétés de succulentes, cactus et végétaux qui le composent. Toujours sur le même site, il est aussi possible de se laisser glisser dans les profondeurs de la Grotte de l’Observatoire pour admirer stalactites, stalagmites et autres cavernes aux merveilles.

@JardinExotiqueDeMonaco

Le Jardin Exotique de Monaco révèle ses trésors

Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo
Si la musique adoucie les mœurs, il est certain qu’elle contribue à égayer le quotidien en temps de confinement. Ainsi, quotidiennement, les membres de l’orchestre philharmonique se retrouvent via écrans interposés pour interpréter conjointement, différentes œuvres de leur répertoire. Un véritable rendez-vous à retrouver sur leur page Facebook. Et pour les retardataires, les anciennes prestations ainsi que celles de l’Orchestre des Carabiniers du Prince sont mises en ligne sur le site de l’Orchestre.

@OrchestrePhilharmoniqueMonteCarlo

Dans les coulisses de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo avec Alexandre Guerchovitch

Opéra de Monte-Carlo
Le temps du confinement serait-il propice à la découverte de l’opéra ? Soucieux de maintenir une activité et de conserver un lien avec son public, l’Opéra de Monte-Carlo met à disposition depuis le 23 mars, quelques représentations issues de ses dernières saisons. Au programme Falstaff de Giuseppe Verdi ainsi que Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti, se dévoilent progressivement sous formes d’épisodes, aussi addictifs qu’une série télévisée.

@operademontecarlo

Les Ballets de Monte-Carlo
Après le chant et la musique, la danse. Les Ballets de Monte-Carlo ont aussi trouvé le moyen de partager leur répertoire avec les aficionados de pas chassés et autres jetés. Retransmis sur le site de France 3 (PACA) ainsi que sur la chaîne Monaco Info, de précédentes œuvres telles que Faust se visionnent avec délice.

@balletsdemontecarlo2014

La Médiathèque de Monaco
Point névralgique culturel de la Principauté, la médiathèque, elle aussi close, n’est pas avare en propositions. A chaque âge son activité : jeux à fabriquer chez soi, ateliers manuels pour créations diverses mais hautement prenantes, lectures d’histoires, séances de relaxation, quizz… les activités d’enrichissement ne manquent pas et permettent à tous, de conserver un lien avec la culture sous toutes ses formes.
@MediathequeMonaco

La culture à Monaco durant le confinement ? Et bien elle continue de se vivre et de se partager sans mettre en échec les mesures pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Ces nouvelles offres virtuelles, véritables valeurs ajoutées pour les institutions les ayant mises en place, pourraient-elles permanentes une fois le confinement levé ?

Si rien n’est décidé, cette possibilité mériterait d’être explorée tant elle rend la culture accessible à tous et sans restriction, créant un lien sans égal aussi bien avec un public déjà amateur comme avec de nouveaux « visiteurs » prompts à en découvrir plus. Ne pourrait-on pas également y voir un excellent moyen d’abattre certaines barrières pour ceux peu familiers de certains domaines ou intimidés par ces derniers ? Par ce biais, l’Opéra ou même la danse se démocratisent. Moins élitistes car accessibles (qui plus est gratuitement), ils offrent ainsi à qui le désire, la possibilité de s’initier à leurs codes. Après tout, n’est-ce pas la vocation des institutions culturelles de rendre la connaissance perceptible à tous ?