Selon les informations de Bloomberg, le géant européen du rachat CVC Capital Partners envisagerait d’investir dans le football en Allemagne, en Italie, mais aussi en France, suite à la pandémie de coronavirus. Alors que les sources citent l’intérêt du fond d’investissement luxembourgeois dans l’achat d’une part dans l’AS Monaco, les représentants du propriétaire du club de Rocher démentent les informations.

Selon les sources de Bloomberg, le fond d’investissement CVC Capital Partners a offert un soutien financier à la Ligue nationale allemande de football et serait également intéressé par l’AS Monaco. L’entreprise, qui gère près de 82 milliards de dollars, contrôlait auparavant la Formule 1 (2005-2016), rachetée depuis par le groupe Liberty Media. Contactés par Monaco Tribune, un représentant du président Dmitri Rybolovlev a tenu à « nier les informations selon lesquelles des discussions sont actuellement en cours avec le groupe CVC ou d’autres pour vendre une part dans l’ASM. »

Monaco visera le podium  

Propriétaire de l’AS Monaco depuis 2011, Dmitri Rybolovlev a permis au club monégasque de remporter le titre de champion de France en 2017. Mais depuis, et suite aux ventes record de Kylian Mbappé (180 millions d’euros) vers le Paris Saint-Germain ou encore de Thomas Lemar à l’Atlético Madrid (70 millions d’euros), l’ASM connaît des jours plus difficiles. Au terme d’une saison moyenne, essentiellement tournée vers la reconstruction avec l’arrivée de Robert Moreno en décembre pour succéder à Leonardo Jardim, le club de la Principauté a terminé neuvième de Ligue 1, suite à l’arrêt du championnat à la 28e journée en raison de la pandémie de Covid-19.

Le vice-président, Oleg Petrov, rassure le quotidien Nice Matin : « L’ambition ne change pas: retrouver le haut du classement et se qualifier pour la Coupe d’Europe. » Pas de question de changer de modèle économique et sportif de l’ASM : « Les objectifs sportifs demeurent les mêmes : construire un club d’envergure européenne. Pour cela, nous devons nous qualifier régulièrement pour les Coupes européennes, faire progresser les jeunes joueurs. En parallèle, nous suivons de nombreux projets, notamment sur la marque AS Monaco. »