Olivia de Havilland, star d’Autant en emporte le vent, est décédée à Paris de causes naturelles, à 104 ans.

Le 26 juillet, Olivia de Havilland s’est éteinte paisiblement. Âgée de 104 ans, elle faisait partie des dernières célébrités de l’Âge d’or du cinéma.

Née à Tokyo, élevée en Californie et résidant depuis longtemps à Paris, Olivia de Havilland était pour beaucoup synonyme de l’Âge d’Or du cinéma. L’actrice a remporté deux Oscars de la meilleure actrice pour ses rôles dans À chacun son destin (1946) et L’Héritière (1949). Dès le début de sa carrière, elle est apparue aux côtés de grands noms d’Hollywood comme Errol Flynn.

Bien que ses prestations dans ses nombreux films soient mémorables, son plus grand impact dans l’industrie du cinéma a eu lieu assez tôt dans sa carrière, le jour où elle a décidé de porter plainte contre les Studios Warner Bros. Ce qui a complètement transformé le paysage pour les acteurs qui, avant la décision en faveur de De Havilland, subissaient les caprices des maisons de production.

« Vous étiez une grande célébrité mais aussi une esclave », a-t-elle déclaré un jour après avoir été questionnée sur les raisons de sa plainte. Sa décision et sa victoire sur le studio ont permis d’offrir plus de liberté et d’autonomie à tout une génération d’acteurs.

En plus de sa carrière d’actrice et de ses actions juridiques, elle a également été la première femme à être présidente du jury du Festival de Cannes en 1965. Un rôle qu’elle a un jour décrit comme ayant été  « le plus difficile de sa carrière ».

La première rencontre entre Grace Kelly et le Prince Rainier

Bien qu’elle soit surtout connue pour son rôle de Mélanie Hamilton Wilkes dans le classique Autant en emporte le vent (1939), l’actrice Britannique a également joué un rôle dans la première rencontre entre le Prince Rainier III et Grace Kelly.

Les deux actrices se sont rencontrées par hasard dans un train de nuit reliant Paris à Cannes, à l’occasion du Festival de Cannes. Bien qu’elle ne soit pas une amie proche de la future princesse, De Havilland lui propose de rencontrer le Souverain par l’intermédiaire de son mari, Pierre Galante, journaliste chez Paris Match.

« J’ai envie de dire que c’était le destin, a-t-elle déclaré dans une interview exclusive pour PEOPLE Magazine. C’était une idée qui a frappé [Pierre] pour la première fois lors d’un dîner dans le train, après avoir appris que Grace Kelly était à bord. Mon mari est né à Nice. Il a proposé une rencontre entre Grace et Rainier à un dîner avec Gaston Bonheur, le rédacteur en chef de Paris Match, en route pour Cannes ».

Il semble que le jugement de De Havilland a été le bon, puisque moins d’année plus tard, Grace Kelly et le Prince Rainier se sont mariés dans la plus somptueuse cérémonie jamais vue en Principauté.