Auteur d’un doublé dans la victoire de l’AS Monaco face au RC Strasbourg (3-2) grâce a deux services parfaits de Kevin Volland, altruiste et double passeur décisif, Wissam Ben Yedder a définitivement lancé sa saison, une semaine après avoir ouvert son compteur but en Ligue 1 face au Stade Rennais. Associés ensemble, l’international français et l’ex-attaquant du Bayern Leverkusen forment un duo complémentaire. De bon augure pour la suite.

L’AS Monaco a parfois manqué de percussion, de vitesse et de créativité. Mais dans ce 4-3-3 revisité, avec un Kevin Volland moins excentré et un Stevan Jovetic titularisé à la place de Gelson Martins et logiquement beaucoup plus axial, Wissam Ben Yedder s’est senti comme un poisson dans l’eau, mieux entouré, plus soutenu et surtout parfaitement servi. Quand il est accompagné dans sa zone, à l’image de son association lumineuse avec Islam Slimani la saison dernière, l’international français rayonne et s’affirme comme un véritable chasseur de buts, comme en atteste ses deux réalisations inscrites face au RC Strasbourg (3-2), ce dimanche après-midi au Louis II.

« Notre stratégie d’apporter plus de soutien à Wissam devant a payé »

Muet lors des trois premières journées, Ben Yedder a ouvert son compteur le week-end dernier face au Stade Rennais, avant de récidiver face à Strasbourg, dans le sillage d’un Kevin Volland qui semble enfin parfaitement intégré et qui lui a offert deux offrandes. La première, en début de match, sur une passe en retrait après un service de la tête de Ben Yedder (9′), la seconde, au retour des vestiaires, sur un ballon à ras-de-terre au second poteau (53′). De quoi ravir Niko Kovac, pleinement satisfait de l’association des deux hommes. « Wissam (Ben Yedder) est un buteur de classe mondiale. Je savais qu’il allait marquer encore à nouveau. Depuis le début de la saison, il a eu la malchance à plusieurs reprises de toucher la barre transversale ou le poteau. Il était toujours très proche, mais aujourd’hui (dimanche), il a marqué à deux reprises et je retiens aussi surtout que Kevin (Volland) lui a adressé deux passes décisives. C’est important cela démontre bien que notre stratégie d’apporter plus de soutien à Wissam devant a payé. »

« Avec Kevin, on s’est bien trouvé dans les espaces, on a toujours joué dans le bon tempo »

Avec l’apport offensif des latéraux, qui collent la ligne et qui permettent à Volland et Jovetic de repiquer dans l’axe et qui se sont même offerts le luxe de se montrer décisifs juste avant la pause (Fodé Ballo-Touré a trouvé Ruben Aguilar qui a inscrit le deuxième but monégasque de la tête), l’entraîneur de l’AS Monaco a peut-être trouvé le schéma qui correspond le plus à la qualité de ses joueurs, mais surtout pour mettre Wissam Ben Yedder dans les meilleures dispositions. « Avec Kevin, on s’est très bien trouvé dans les espaces, reconnaissait l’ancien attaquant du FC Séville en conférence de presse. On a toujours joué dans le bon tempo et ça nous a plutôt souri. » Orphelin de Slimani depuis quelques semaines, l’attaquant des Bleus a trouvé en Volland un parfait complément, avec qui il pourrait faire des ravages tout au long de la saison.