Pour la première fois, les membres du Monaco Economic Board ont participé à une mission économique virtuelle. Cette dernière a permis aux entrepreneurs monégasques et russes d’échanger à distance, les 11 et 12 novembre derniers.

Ils travaillent tous de leur bureau respectif. Seule différence : les uns sont en Principauté de Monaco, les autres sont en Russie. En cette période de crise sanitaire, plusieurs secteurs redoublent d’ingéniosité pour maintenir le lien avec leurs clients ou leurs partenaires. Ce nouveau moyen de communication n’a pas échappé au Monaco Economic Board (MEB). Fidèle à sa mission de promotion de l’activité économique de la Principauté, le siège s’est porté vers le virtuel. L’objectif ? Créer des opportunités d’affaires pour ses membres.

Une alliance plus que virtuelle entre Monaco et la Russie

Ces dernières années, de nombreuses missions économiques ont été effectuées en Russie. L’occasion pour le MEB de nouer des liens de collaboration avec les chambres de commerce et des associations d’entrepreneurs dans quatre métropoles économiques majeures : Moscou, Saint-Pétersbourg, Rostov-sur-le-Don et Novossibirsk. Un lien que Mireille Pettiti, Ambassadeur de Monaco en Russie n’a pas manqué de mettre en avant lors du lancement de cette mission économique virtuelle sur deux jours.

Les outils numériques : l’avenir de l’entreprenariat

Au total, quatre sessions ont été proposées. Du côté de Monaco, 18 entités ont répondu présent. Si chaque entreprise a bénéficié d’une salle, d’un traducteur et d’un modérateur technique si besoin, il y a lieu de constater une génération de 100 entretiens virtuels. Les secteurs concernés ? Le commerce de gros, la banque, la finance, l’industrie pharmaceutique… Des (e)entretiens d’affaires qui poussent Monaco à envisager des possibilités de développement des outils numériques.

MEBinaire : « Destination Business : Kazakhstan »

Ce mardi, les échanges économiques continuent. Cette fois-ci au Kazakhstan : de 11 h à 12 h 55, le MEB réalise un MEBinaire en collaboration avec l’Ambassade Monaco à Nursultan. Des conférences sont annoncées autour de différents secteurs des deux pays. Au programme ? Des échanges entre spécialistes et internautes si animés qu’on croirait voyager de Monaco au Kazakhstan. Ou vice-versa.