Suite à une réunion ce lundi 30 novembre entre le Premier ministre et les acteurs de la montagne et face à la grogne de ces derniers, le Gouvernement français a annoncé une série de mesures et d’aides.

Les adeptes des stations de ski vont devoir faire preuve de patience. En effet, lors d’une conférence de presse ce lundi 30 novembre, Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’État au Tourisme a coupé court à tout espoir de réouverture des remontées mécaniques dans un avenir proche. « On en saura plus un peu avant le 15 décembre, lors du point sur le déconfinement. Nous travaillons à approfondir les conditions de cette réouverture. Début janvier, mi-janvier ou fin janvier…» Les contours de cette saison d’hiver seront certainement plus clairs suite à la grande réunion prévue par Matignon le 11 décembre.

Déploiement d’aides gouvernementales pour les acteurs de la montagne

Au vu de la colère et l’inquiétude du secteur, relayées par de nombreux élus locaux, le Gouvernement français a mis en place un « nouveau dispositif ad hoc pour indemniser les remontées mécaniques, publiques et privées. » Par ailleurs, « les activités fermées, ou non fermées » touchées par la « chute de fréquentation consécutive à la fermeture des remontées mécaniques », seront « couvertes par le fonds de solidarité et les dispositions du plan tourisme » a assuré Baptiste Lemoyne.

De plus, le ministère du Travail a annoncé que le dispositif d’activité partielle allait être étendu aux entreprises du secteur des sports d’hiver «jusqu’à la reprise d’activité dans les stations». Il n’y a plus qu’à espérer que la magie de Noël apaise les coeurs.