Après une année marquée par la crise sanitaire et économique liée à la Covid-19, le couple princier a exprimé ses vœux empreints d’espoir aux Monégasques et résidents. Pour la deuxième année consécutive, le Souverain était accompagné de la Princesse Charlène.

2020 n’est plus et pourtant elle ne nous quittera jamais. Jeudi 31 décembre, à l’occasion des traditionnels vœux, le Prince Albert II a déclaré qu’elle : « demeurera dans nos mémoires, marquée par le doute, la peur, la douleur. » Sans manquer d’évoquer une fragilisation de tous les secteurs « pour plusieurs années », le Souverain a mis l’accent sur les leçons tirées de cette épidémie « qui a bouleversé nos habitudes et nos certitudes ».

S’il assure qu’elle « a mis notre intelligence en mouvement pour réfléchir à tous les aspects de notre existence », le Prince prône l’union : « Il est indispensable que l’ensemble des pays, s’engagent à appréhender notre futur avec une approche innovante tant les défis apparaissent d’une ampleur inégalée. »

Je vous assure de ma volonté sans faille de mener, hors de cette crise sanitaire, la Principauté vers un horizon toujours plus stable, plus prospère et plus juste.

Prince Albert II

Un modèle économique et social monégasque résistant

Le Souverain a évoqué plusieurs sujets : l’importance du numérique, de la sobriété énergétique, de l’inclusion et de la créativité. Il a également eu une pensée pour « les populations dont les souffrances sont accentuées par les conflits, les crises humanitaires ou encore les catastrophes naturelles. »

Autant de points qui ne l’ont pas empêché d’exprimer sa gratitude « aux femmes et aux hommes qui ont su assumer leurs responsabilités dans leurs domaines respectifs pour soutenir les acteurs économiques et protéger la population. » Un dévouement collectif qui laisse présager une « société plus bienveillante » pour 2021.

Travel Club Monaco