Cela avait été annoncé en juillet dernier par le ministre des Transports français : les trains de nuit vont être remis sur les rails. Celui de Paris-Nice devrait renaître au printemps, avant une dizaine d’autres lignes nocturnes en France pour 2030.

S’endormir à Nice et se réveiller dans la capitale française sera bientôt possible. Alors qu’elle avait été supprimée en 2017, faute de rentabilité, la ligne de nuit Paris-Nice va pouvoir redémarrer, grâce à un plan de relance. Un mode de transport, soutenu par les citoyens et le Gouvernement français, qui revient au goût du jour.

En France, le développement du TGV a mangé les trains de nuit et l’offre s’est dégradée. Il faut changer cela

Le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari

Actuellement, il n’y a que deux liaisons de trains nocturnes, celui qui relie Paris aux Hautes-Alpes et un autre reliant l’Occitanie aux Pyrénées. Pour rejoindre la capitale depuis la Côte d’Azur, il faut utiliser la compagnie TGV inOui. Avec le retour du train de nuit Paris-Nice, le voyage devrait durer environ 11h30, avec des arrêts dans les principales gares de la région PACA.

Une solution pour réduire l’impact environnemental

Avec la crise sanitaire qui redéfinit nos habitudes de consommation et la montée du « flygskam » (terme suédois désignant la honte de prendre l’avion), le train de nuit apparaît comme une bonne alternative. C’est pour cette raison, et bien d’autres, que l’Union européenne a fait de la relance des lignes nocturnes une de ses priorités.

Fin 2020, un accord a été signé entre les compagnies ferroviaires de plusieurs pays européens dont la France, la Suisse, l’Autriche ou l’Allemagne. Ainsi, des trains nocturnes vers Vienne et Berlin devraient voir le jour, respectivement en 2021 et 2024.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Les trains Thello entre Marseille et Milan via Monaco et Nice disparaissent dès début 2021