De justesse et dans le temps additionnel, l’AS Monaco a arraché le nul face au FC Lorient (2-2), ce dimanche après-midi au Louis II. Les Monégasques sont toujours invaincus en 2021.

Toutes les belles séries ont une fin, mais celle de l’AS Monaco n’a pas encore trouvé son épilogue, même si les Monégasques se sont fait peur jusqu’au bout. En l’absence d’Aleksandr Golovin, qui a ressenti une gêne à la cuisse juste avant la rencontre et qui restait sur un magnifique triplé à Nîmes (3-4), les hommes de Niko Kovac ont arraché le point du match nul dans les derniers instants de la rencontre, grâce à une réalisation de Wissam Ben Yedder au bout du suspense (2-2, 90+3).

Terem Moffi ultra réaliste…

Face à des Lorientais qui ont parfaitement négocié leurs contre-attaques et qui ont fait preuve d’un immense réalisme face au but, les Monégasques ont finalement trouvé les ressources suffisantes pour arracher l’égalisation, au terme d’un match qui avait pourtant bien mal débuté.

>> À LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Sofiane Diop : « Je m’étais juré que je reviendrai à Monaco pour m’imposer »

Menés au score dès l’entame de la rencontre suite à un pénalty transformé par Terem Moffi (0-1, 7′), après une faute de Benjamin Lecomte sur sa sortie alors que l’attaquant nigérian filait seul au but, les hommes de Niko Kovac n’ont pas tardé à réagir au retour des vestiaires, par l’intermédiaire de Ben Yedder (1-1, 48′), lui aussi buteur sur pénalty, après une main d’Houboulang Mendes dans la surface.

…Wissam Ben Yedder aussi !

Alors qu’on pensait les Monégasques relancés et bien partis pour aller décrocher la victoire, après les entrées en jeu de Stevan Jovetic et Cesc Fabregas notamment, c’est Lorient qui a repris l’avantage, suite à un tacle en retrait mal maîtrisé de Djibril Sidibé qui a profité à l’intenable Moffi, auteur d’un doublé (1-2, 62′). Incapables de réagir malgré leur domination, les coéquipiers de Kevin Volland ont attendu les derniers instants de la partie et la remise de la tête de Benoît Badiashile à destination de Ben Yedder, qui en s’offrant un doublé, a permis à l’AS Monaco d’éviter le pire, à une semaine d’un déplacement décisif sur la pelouse du Paris Saint-Germain.