Vols à la tire, cambriolages ou encore situations d’ivresse publique et manifeste, des infractions en nette diminution au sein de la Principauté, où la délinquance générale a finalement baissé de 19% en 2020. Entre prévention et vidéosurveillance, le gouvernement monégasque continue d’améliorer la sécurité de son territoire sur le long terme.

La délinquance chute à Monaco. Elle aurait en effet diminué de 19% en l’espace d’un an, selon le dernier rapport de la Direction de la Sûreté Publique. En 2020, 712 faits de délinquance générale ont été relevés au sein de la Principauté, contre 889 en 2019. Des chiffres qui rassurent et qui confortent Monaco dans son image de « bon élève » en matière de sécurité. La Principauté compte aujourd’hui près de 520 policiers, soit un agent pour 70 habitants environ. 

Si cette considérable diminution de la délinquance reste à replacer au sein du contexte sanitaire actuel, à savoir le renforcement des contrôles policiers visant notamment à faire respecter les gestes barrières contre la Covid-19, cette baisse des infractions s’inscrit également dans une démarche de prévention menée par le gouvernement. La Principauté sensibilise d’ores et déjà les professionnels monégasques aux mesures de sécurité afin de lutter, à long terme, contre la délinquance.

Monaco, « a safe city » ?

Le gouvernement a récemment lancé le projet « Monaco, a safe city », volet du plan « Sûreté Publique 2020 », qui a notamment permis la prévention et l’amélioration des critères de sécurité auprès des acteurs socio-économiques de la Principauté, comme les professionnels du luxe. À l’issue de ces rencontres, trois comités ont été créés : le « Comité Monaco Luxe Sécurité », le « Comité Monaco Hôtel Sécurité » et le « Comité Monaco Sociétés de Sécurité Privées ». Dans les mois prochains, un site internet sera également lancé afin de renforcer cette coopération entre la Sûreté Publique et les différents membres des comités.

Monaco-surete-publique-cadre-de-vie
L’Unité de Préservation du Cadre de Vie présentée au Prince Souverain © Manuel Vitali

Préserver le cadre de vie des Monégasques

En 2020, le gouvernement a mis en place une nouvelle unité de police de proximité : l’Unité de préservation du cadre de vie et ses onze policiers œuvrent, chaque jour, à faire respecter la notion du vivre ensemble dans les rues de Monaco. Si cette unité veille à la bonne fluidité de la circulation, elle lutte également contre les incivilités quotidiennes et les nuisances sonores.

Travel Club Monaco

Cette année encore, la Sûreté Publique lancera de nouveaux projets tels que la création de l’Unité drone et de lutte anti-drone (U.D.L.A), la réorganisation de l’occupation des agents sur la voie publique et l’augmentation des effectifs de la Section des enquêtes financières. Enfin, la Sûreté Publique continuera à améliorer la prise en charge des personnes vulnérables, une priorité pour la Principauté.

police-monaco-mairie
Police Municipale © Mairie de Monaco

Vers un dispositif de reconnaissance faciale ?

Le territoire monégasque compte plusieurs centaines de caméras de surveillance qui assurent en permanence la sécurité des habitants et des touristes. Au cours de l’année 2021, le gouvernement déposera un projet de loi visant à équiper les rues de Monaco d’un système de reconnaissance faciale, afin de notamment détecter des personnes recherchées. Un vote déterminera l’installation ou non d’un tel dispositif, qui fait pour l’instant débat quant au respect de la vie privée et des libertés individuelles.

>> À LIRE AUSSI : La vedette de la Police Maritime monégasque baptisé « Princesse Gabriella »